Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 18:23

sissako 6068"La richesse de l’humanité est mal partagée, parce qu’il y'a une Afrique pauvre et une Europe riche". Ces mots émanent du cinéaste M. Abderrahmane Sissako qui s’exprimait le mardi 03 mai 2011, à l'Institut Français de Mauritanie (CCF), à l’occasion de la cérémonie d'ouverture des « 03 Jours Cinéma Mauritanie Europe ».

Un événement culturel Europe-Mauritanie, organisé par la Délégation de l'Union Européenne en Mauritanie en partenariat avec l'Institut Français de Mauritanie et la Maison des Cinéastes (MDC). La grande figure du cinéma mauritanien et africain, M. Abderrahmane Sissako s’es déclaré touché par le choix porté sur son film « Bamako » pour l’ouverture de l’événement culturel.

Un film réalisé en 2006 qui dira-t-il est un procès imaginaire de l’Afrique envers l’Europe, rendu possible grâce au financement de l’UE. Il présente « Bamako » comme une prise de position, un regard sur le monde, un cri, une façon de montrer qu’il ya une conscience africaine.

Une manière de dire aux africains de ne pas compter sur les hommes politiques, qui nous déçoivent souvent. Un désir de montrer une Afrique debout. Devant le public, l’invité d’honneur de l’événement culturel s’est insurgé contre la pauvreté en Afrique et l’inégale répartition des richesses. Le Chef de Délégation de l’Union Européenne en Mauritanie Hans-Georg Gerstenlauer s’est déclaré heureux de faire découvrir au public, les réalisateurs, italiens, danois, britanniques.

Un événement culturel qui dira-t-il met l’accent sur la compréhension et l’origine des films. Il a rappelé que cet événement culturel s’inscrit dans le cadre des festivités annonçant les journées européennes. Selon lui, les relations entre l’UE et la Mauritanie couvrent les domaines, politique, économique, culturel…. Parlant du choix porté sur« Bamako » M Hans-Georg Gerstenlauer a déclaré que l’événement culturel ne pouvait trouver mieux comme film d’ouverture.

Les discours ont laissé place ensuite à la projection du film. L’événement culturel se poursuit le mercredi 04 à l'Institut Français de Mauritanie, ex CCF avec comme programme : comme El Kewlaba de Mohamed Yahya Ould Hammoud, Histoire d'une image d'Alioune Ahmed Salem, Le voyage du fauteuil de Marion Stolens, Écran dromadaire de José Gonzalez Morandi.

Le soir: Discussion autour des films avec Abderrahmane Ahmed Salem, Directeur de la Maison des Cinéastes / Problématique de diffusion du film en Afrique, suivi du film Les Bouchers Verts d'Anders Thomas Jensen (Danemark) Le jeudi 03 films seront au programme Almodo d' Ishak Ould Moctar, Lettres à ma mère de Houleye Kane et Layer Cake de Mathhew Vaughn (UK)

Dialtabé

 

Source: Le Quotidien de Nouakchott



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires