Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 18:17

nuit-du-rire3.JPGMalgré le manque de moyens et le peu d’enthousiasme des sponsors, la volonté est toujours au rendez-vous à chaque édition: celle de faire rire, de donner du plaisir, de susciter la vocation théâtrale chez les jeunes, de rassembler les comédiens mauritaniens qu’il s’agisse des amateurs ou des professionnels.

 

La 3e édition de la Nuit du Rire a bénéficié du soutien particulier de la Communauté Urbaine de Nouakchott qui continue, encore et toujours, à faire mieux que le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports lorsqu’il s’agit d’appuyer des initiatives comme celle-là.

 

Vendredi 13 mai, l’enchanteur parc OMVS situé en face de la Communauté Urbaine de Nouakchott accueillait la 3e édition de la Nuit du Rire organisée par la compagnie de théâtre "Vents de Sable" de NouakchottLa programmation de cette année a drainé plus d’une centaine de personnes, d’admirateurs. L’édition de l’année 2011 a fait la part belle aux compagnies de théâtre Itihad El Endy, El Masrahitou El Jedid et Vents de Sable, aux comédiens de l’Association Génération Motivée (AGM) et du Mouvement Autonome pour le Progrès en Mauritanie (MAPROM) de l’Université de Nouakchott.

 

"Vous le savez déjà, la Nuit du Rire, c’est notre nuit à nous tous. Nous avons toujours besoin de rire. Et ce soir, nous allons beaucoup rire. Alors, que le spectacle commence", crie Daouda Kane, l’initiateur de la Nuit du Rire.

 

Sur le podium, chaque compagnie de théâtre va imprimer sa marque de fabrique, prend de court le public en l’entraînant dans un délire fou rythmé par des saccades d’anecdotes, d’histoires, de rires, de faits invraisemblables, de gestes comiques.

 

Avec les comédiens, on comprend mieux ce qu’il y’a dans la tête des mauritaniens, leurs préjugés, leur état d’esprit, leur supercherie, leur gaucherie, leur combine, leur laxisme, leur irresponsabilité, leur extrémisme. Tantôt, ils s’attaquent aux comportements intolérables des mauritaniens en milieu urbain. Tantôt, ils défendent les catégories vulnérables de la société comme les sourds-muets contre leur stigmatisation. Ils réchauffent l’actualité, comme la grève des médecins, pour nous permettre de comprendre et de mieux déceler ce qui se dessine dans ce genre d’évènements.

 

Puis, Daouda Kane nous fera découvrir sa dernière création consacrée aux évènements qui ont opposé le Syndicat National des Etudiants de Mauritanie et l’Union Nationale des Etudiants de Mauritanie. "Nous sommes tous des mauritaniens. La Mauritanie nous appartient. Demain, c’est nous qui le faisons. Alors, construisons-le, dès maintenant", leur a-t-il lancé.

 

Dans le public, on rencontrait beaucoup de jeunes notamment de la Socogim PS mais aussi des figures de la société civile venues se rafraîchir à la température de la 3e édition de la Nuit du Rire. Maimouna Mint Saleck, secrétaire générale du Club des Amis de la Nature et de la Protection de l’Environnement et directrice du Village de la biodiversité, suit depuis trois ans la Nuit du Rire qui se veut un trait d’union entre tous les comédiens mauritaniens.

 

"Je trouve extraordinaire qu’il y’ait des jeunes qui se battent dans des conditions très difficiles pour hisser le théâtre en Mauritanie. Malgré le froid, je suis là ce soir pour encourager ces jeunes. Il faut tout faire pour les aider, valoriser ce qu’ils font", témoigne-t-elle.

 

A l’autre bout du parc OMVS, sur le podium, Dj Paco annonçait déjà la fin de la soirée: "On espère que vous avez passé d’agréables moments avec ces vaillants comédiens. On espère aussi que vous vous êtes bien amusés". La Nuit du Rire, repoussée maintes fois faute de moyens, continue de résister toujours aux vents et marées. Mais, pour combien de temps encore?

 

Babacar Baye Ndiaye dit leducdejoal

Pour Cridem

nuit-du-rire2.JPGnuit-du-rire1.JPGnuit-du-rire.JPG

N5.JPGN6.JPGN7.JPGN8.JPGN4.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Théâtre-Humour-Comédie
commenter cet article

commentaires