Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 18:30

Ewlade-Leblade.JPGAprès Aadat’ne en 2007, Ewlade Leblade, après trois ans d’hibernation, se prépare à la sortie, dont la date n’est pas encore dévoilée, de leur nouvel album, Aadi.

 

Le groupe compte donner un coup médiatique sans précédent, en Mauritanie, en marge de la sortie de leur deuxième album qui promet d’inscrire un nouveau tournant dans l’évolution du mouvement Hip Hop et rap du pays. D’ailleurs, le manager d’Ewlade Leblade a confié qu’ils ne lésineront pas sur les moyens pour marquer à jamais au fer rouge la sortie de leur album et les esprits.

 

Le trio d’Ewlade Leblade qui occupe une place à part dans le mouvement Hip Hop auquel il a participé au rayonnement en Mauritanie va franchir, avec "Aadi", une nouvelle étape, depuis sa création, et ainsi donner un nouveau souffle au rap.

 

Dans cet album, Ewlade Leblade place haut la barre. Et, cerise sur le gâteau, on y découvrira Dimi Mint Abba, Noura Mint Seymali, Mouna Mint Dendenni…Au total, cet album sera composé de 12 titres inédits avec des featuring savamment bien sélectionnés. L’album laisse déjà présager une volonté de se faire vendre à l’extérieur. Ce que le groupe n’a jusqu’ici pas réussi à faire et à se l’imposer.

 

"On n’a plus rien à prouver en Mauritanie"

 

Désormais, plus rien ne semble freiner l’envie d’aller plus haut et de conquérir d’autres cieux beaucoup plus prometteurs Sidi Brahim Mohamed alias Izak Ice, Mamoudi Ould Sidi alias Hamada et Sidi Mohamed Ould Mbareck alias M.D qui affichent déjà des airs de Spiderman. Autrement dit, que rien ne peut les résister même la foudre. "L’idée du premier album, c’était de montrer Ewlade Leblade. Cette fois-ci, on a essayé de s’ouvrir à l’extérieur. Puisqu’on n’a plus rien à prouver ici en Mauritanie", explique Khadim, manager d’Ewlade Leblade, visiblement très excité par l’idée de se faire ranger dans le même tiroir que les Dara-J Family et autres groupes de rap qui brillent en Afrique.

 

Tiré à 5.000 exemplaires (2.000 Cd et 3.000 K7), l’album "Aadi" est le reflet d’une société qui a tendance souvent à tout vouloir banaliser. "Aadi", c’est un terme récurrent qui fait perdre toute crédibilité à toute chose.

 

C’est d’ailleurs dans cet état d’esprit que s’est construit l’album "Aadi" d’Ewlade Leblade. Comme pour ainsi dire que la Mauritanie fonctionne de la sorte. Et, puis, cette tendance a vouloir faire table rase de tout ce qui se passe n’a-t-elle pas conduit le pays des "Ch’tary" et d’un million de poètes à s’enliser de manière presque irrémédiable à la banalité et à l’absence de positions tranchées ?  

 

Comme à l’image des penseurs influencés par la déconstruction, Ewlade Leblade tente de nous révéler, à travers ce mot (Aadi), la connotation socialement chargée de cette notion devenue presque une valeur chez nous, les mauritaniens. A la fois idéologique, critique et synthétique, l’album "Aadi" d’Ewlade Leblade peut être considéré, à juste titre, comme un album dont l’écriture et les paroles offriront une nouvelle dimension au mouvement rap du pays et de quoi susciter l’émerveillement.

 

"On va revenir en force"

 

Le trio d’Ewlade Leblade, avec Aadi, semble s’imposer un seul challenge : celui de montrer au public mauritanien que, nonobstant toutes les critiques, il reste un des meilleurs groupes de rap en Mauritanie et a de belles choses à montrer et à partager.

 

"On va revenir en force", a promis le manager d’Ewlade Leblade qui révèle que son groupe ne changera en rien son orientation musicale, c’est-à-dire son engagement qui lui a jusqu’ici porté au pinacle. Et refuse d’indiquer que si son groupe louera, à travers une chanson, les réalisations de Mohamed Ould Abdel Aziz qu’il avait accompagné durant sa campagne présidentielle de juin-juillet 2009.

 

D’ailleurs, à l’époque, Ewlade Leblade avait fortement essuyé des critiques de la part de l’opinion publique très surprise par l’attitude du groupe qui avait composé un single contre le coup d’Etat fort apprécié. Aussi, vont-ils se racheter à travers l’album "Aadi" ?

 

Babacar Baye NDIAYE

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leducdejoal - dans Chroniques Albums
commenter cet article

commentaires