Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 16:21

soyawatt1-0969.JPGJusqu’au 8 avril 2011, l’Institut Français de Mauritanie, à Nouakchott, présente l’exposition Amy Sow, peintures et sculptures.

 

En route vers le marché, visages de femmes, le marché, les travaux champêtres, femmes actives, danseuses de calebasses, femmes voilées…La collection de l’artiste Amy Sow rend hommage à la femme africaine qui donne mouvement à la vie, qui impulse le développement économique et social de son pays.

 

Comme toujours, la femme africaine continue à inspirer Amy Sow qui a tenu à défendre son attachement aux symboles traditionnels, à la vie traditionnelle. "C’est un peu dommage qu’aujourd’hui on oublie des pans de nos traditions. Il faut sauvegarder contre l’usure du temps et le souffle de la modernité nos coutumes et valeurs", affirme cette avant-gardiste de la préservation de notre patrimoine culturel et artistique.

 

En peintures comme en sculptures, Amy Sow se déchaîne. Au premier coup d'oeil, on tombe amoureux de ces petites créatures, sourdes et aveugles, sans gueule et pataudes. On nourrit une inlassable passion pour ses sculptures faites de bois, de calebasse, de cordes, de tissus, de l'herbe sèche, de fil de fer, de peinture à huile pour leur donner plus d'éclat.

 

On découvre une femme enceinte, une femme portant sur sa tête un fagot de bois mort, une femme en train de balayer, une femme portant une calebasse sans doute revenant d'une borne fontaine...Pour la première fois, Amy Sow sort de l'ordinaire, en offrant une collection où l'on découvre majestueusement la femme africaine dans toute sa splendeur comme on ne l'avait jamais vue en Mauritanie.

 

Dans ses sculptures, modernité et tradition s'y mêlent pour donner naissance à un art à cheval entre révolution sculpturale et fascination. Aussi, Amy Sow nous propulse dans l'univers d'un début de révolution artistique encore balbutiante.

 

Amy Sow, peintures et sculptures, Hall d’exposition du Centre Culturel Français de Nouakchott-Institut Français de Mauritanie, Tévragh-Zéina, Nouakchott. Tél. : 00 222 45 29 96 31. Jusqu’au 8 avril. Le CCF-IFM est ouvert du dimanche au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 15h30 à 19h00. Entrée libre.

 

Notes du CCF-IFM : Inspirée des traditions du Fouta (région du fleuve Sénégal), Amy Sow, peint de puis son enfance. Pour Amy, créer, peindre, sculpter est le meilleur moyen d’exprimer son désir de liberté et de matérialiser le vécu des femmes africaines, particulièrement les femmes peulhs et aussi pour dénoncer les pratiques traditionnelles néfastes qu’elles subissent.

 

Amy Sow est la première des artistes de sa génération à avoir exposé. Elle est Vice-présidente du Collectif des jeunes plasticiens mauritaniens M-Art avec qui nous la retrouverons en avril lors du festival Libr’Art.

 

Babacar Baye Ndiaye pour Cridem

soyawatt1-0979.JPGsoyawatt1-0954.JPGsoyawatt1-0975.JPGsoyawatt1-0957.JPGsoyawatt1-0965.JPG

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Peinture-Exposition-Photographie
commenter cet article

commentaires