Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 13:33

Babakane.JPGDepuis son retour en Mauritanie, cette voix qui vient de Tékane, dans le sud de la Mauritanie, s’est lancé dans une recréation musicale. D’ores et déjà, il a marqué les esprits avec son concert du 11 octobre dernier dans le cadre du projet "Culture Métisse" initié par Lamine Kane, fondateur de Nouakchott Music Action (NMA), à l’Institut Français de Mauritanie (IFM).

A son arc de triomphe également, on peut ajouter une participation, le 16 septembre dernier, à un concert au Palais de la République en l’honneur du président sénégalais Macky Sall, lors de sa visite officielle en Mauritanie.

Celui qui veut désormais trancher par sa musique et se positionner sur la scène musicale avec, comme mot d’ordre, "croire et oser", s’est produit jeudi dernier à Flamingo. Accompagné des musiciens de Walfadjiri, Baba Kane, au début un peu sommaire, évitera avec plus ou moins de réussite de ne pas tomber dans l’écuelle de la musique à couleur "100% poular". Au tout début de sa prestation, il avait enfilé le costume de Baba Maal, en interprétant quelques-uns de ses morceaux.

Puis, petit à petit, il nous fait découvrir sa musique où il a introduit, avec plus ou moins de réussite, des sonorités venues de la Guinée Conakry, ce grand pays de la culture, du Sénégal, où il a fortifié son esprit musical, du Mali, cette contrée au confluent de la diversité, ou encore de Cuba d’où est partie la salsa.

Par cet esprit d’ouverture, Baba Kane montre que la musique mauritanienne doit désormais être accessible à tous, sortir du communautarisme musical et du repli identitaire. On espère qu’il aura le courage et l’énergie de résister.

Lors de son passage à Flamingo, Baba Kane a partagé la scène avec Papis Koné, DJ Clédor et Seydou Sow, le roi du ndjarou.

Babacar Baye Ndiaye

Crédit article© Cridem 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye - dans Evenements-Concerts
commenter cet article

commentaires