Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 03:15

mauritanides 9169Les rideaux sont tombés vendredi soir, à l’Institut Français de Mauritanie de Nouakchott, sur la deuxième édition des Traversées Mauritanides. Une occasion saisie par son promoteur, Bios Diallo, pour remercier tous ceux qui ont contribué à la réussite des Traversées Mauritanides qui ont eu lieu du 11 au 16 décembre.

"Pour nous, ce fut une belle aventure puisque nous avons pu démentir le fait que les gens pensaient qu’il ne pouvait pas y avoir de vie littéraire et culturelle à Nouakchott", a déclaré Bios Diallo lors de la cérémonie de clôture de la deuxième édition des Traversées Mauritanides.

Pour l’auteur d’Une Vie de Sébile, les Traversées Mauritanides, qui avaient réuni des auteurs comme Boubacar Boris Diop, Jean Rollin, Sophie Caratini, Fawzia Zouaria, Louis-Philippe Dalembert, ont démontré "qu’il y’avait une possibilité de créer une ambiance de lecture et d’attirer surtout les gens autour des débats".

"Nous sommes très contents que le tout se soit très bien déroulé grâce à une équipe très dynamique et soudée", ajoute-t-il en expliquant "que cette aventure n’aurait pas pu voir le jour sans le soutien assez déterminant de la coopération française, du Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique, de Chinguittel, du PUNUD, de la CUN et autres qui ont accepté de soutenir Traversées Mauritqnides".

Il a aussi fait une mention spéciale aux auteurs mauritaniens qui ont participé à la deuxième édition des Traversées Mauritanides. "Qu’ils en soient remerciés et qu’ils sachent que désormais, il y’a un espace culturel, de livres qui leur est dédié, qui leur est ouvert et qui, d’année en année, va essayer de prospérer, va essayer de trouver d’autres rencontres pour permettre à la littérature mauritanienne d’exister", a-t-il lancé.

Le promoteur des Traversées Mauritanides a ensuite appelé les auteurs mauritaniens à travailler en synergie et de créer des rendez-vous littéraires comme le Colloque international pluridisciplinaire sur la littérature mauritanienne francophone organisé par l’université de Nouakchott du 14 au 15 décembre.

"Nous espérons vous retrouver l’année prochaine plus forts et plus soudés pour faire naître encore cette émulation en vous, créer de nouveaux lecteurs. Pendant les ateliers d’écriture beaucoup de gens ont découvert que les auteurs n’étaient pas des extraterrestres et qu’eux aussi, ils pouvaient écrire et qu’également, dans les écoles, il y’avait cet amour de s’intéresser à la lecture", a conclu Bios Diallo, tout ému.

Babacar Baye Ndiaye

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Publications-Littérature
commenter cet article

commentaires