Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 22:16

                 CARLOU_D_7600.JPG

 

Depuis, la sortie de son dernier album "Ndèye Dior" qui l’a consacré meilleur artiste sénégalais de l’année 2009 et meilleur artiste de variétés, Carlou D est devenu, pour avoir créé la "Muzikr", l’un des artistes sénégalais les plus en vue de sa génération. Il était, jeudi soir, à l’ancienne Maison des Jeunes de Nouakchott, pour un concert de musique aux accents de chants religieux.

 

Entre balances et réglages, la soirée, annoncée à 19h, va accuser un retard. A l’intérieur comme à l’extérieur de la salle de spectacles de l’ancienne maison des jeunes de Nouakchott, des centaines de personnes s’impatientent. Parmi elles, Fatima qui est presque aux anges malgré qu’elle commence à prendre son mal en patience. "Je suis venue spécialement pour regarder, pour la première fois sur scène, Carlou D, mon chanteur préféré. J’ai hâte de le voir et de sauter sur lui", déclare-t-elle.

 

Une heure, deux heures, trois heures…Toujours, pas l’ombre de Carlou D. Consentis pour assurer la première partie, les rappeurs mauritaniens Bad’s Diom, Adviser et Cee Pee vont bouder la soirée pour exprimer leur mécontentement après avoir accusé Carlou D d’avoir mis beaucoup de temps à faire ses balances sur la scène les empêchant du coup de faire leur prestation.

 

L’entrée de Carlou D

 

Quelques secondes après le départ tonitruant de Bad’s Diom, de Cee Pee et d’Adviser, Carlou D, piqué au vif, fait son apparition sur la scène et jette par terre son veston qui visiblement l’encombrait. Il est minuit passé de trente minutes. La salle est en transe. Chemise blanche, pantalon lin, chaussures noires et chapelet noué autour du cou, il lance en substance: "Assalamaleykoum! On est là pour la musique. On est là pour vous faire plaisir. On est tous des frères".

 

Carlou D n’a pas encore chanté mais le public, composé en majorité de filles, crient déjà son nom. Il esquisse des pas de danse à la Michael Jackson, les filles sont excitées, les flashes crépitent. Ensemble, notamment les filles reprennent en chœur ses morceaux tels que le "Monde des Femmes", "Sene Régal", "Bamba", "Jarul ñaw", "Ndèye Dior"…Carlou D, qui n’en est pas à sa première venue en Mauritanie, a déversé une pluie musicale, ce 8 avril, sur l’ancienne maison des jeunes de Nouakchott pleine à craquer et le public est reparti complètement trempé.


 

       

 

"Ils m’ont poussé au pied du mur"

 

Au lendemain du concert, Carlou D a exprimé son étonnement de voir Bad’s Diom, Adviser et Cee Pee quitter la salle de spectacles de la maison des jeunes de Nouakchott alors qu’il était prévu de chanter, à la fin du concert, ensemble.

"Ils ont certainement leurs raisons que j’ignore", affirme Carlou D, éberlué. "Mais, bon, je me permettrai de leur donner des conseils pour l’avenir. Quoiqu’il puisse se passer, le public est roi. Donc, il est de notre devoir de lui faire plaisir. Les détails peuvent se régler en dehors de la scène", dit-il en revenant sur les instants qui ont suivi le coup de gueule de la part de nos rappeurs.

                 CARLOU_D_7535.JPG

 

Il explique : "Ils m’ont poussé au pied du mur. J’ai cru que j’étais en danger parce que quoiqu’on dise on est en Mauritanie. D’ailleurs, ils ont soutenu que le public était venu les voir. Du coup, ils quittent la salle. J’étais dans l’embarras. Je me suis dit : ils ont laissé tomber ; il ne faudrait pas que cela touche le sol. C’est ce qui explique que je suis monté très rapidement sur la scène".

 

Même réaction d’embarras chez l’organisatrice de la soirée Awa Fall, la fondatrice de Dawa Productions, qui s’est défendu contre les récriminations de Bad’s Diom, d’Adviser et de Cee Pee qui l’ont accusée d’avoir manqué de considération à leur égard.

 

"Ils se sont mal comportés. Certes, j’aurai éprouvé des remords si à la suite de leur sortie de la salle, le public avait suivi. Malheureusement, le public a tranché en montrant qu’il était venu voir Carlou D", soutient Awa Fall qui a apporté des précisions sur le retard qu’a accusé le concert. "La responsabilité incombe à la direction de la Maison des Jeunes qui a simultanément loué la salle", édifie-t-elle.

 

La soirée a finalement tenu toutes ses promesses et Carlou D, ému, confie à la fin de son concert : "Je ne m’attendais pas à ce que le public chante en chœur tous mes morceaux".

 

Babacar Baye NDIAYE

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ducdejoal - dans Evenements-Concerts
commenter cet article

commentaires