Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 14:02

venvounna 06Malgré la pression des études qui pèsent sur ses frêles épaules, Venvounna Mint Bowba Jiddou ne relâche pas la musique pour laquelle elle se passionne.

A 22 ans, cette autre voix héritière de Bouh Bowba Jiddou et d’Elbaane Mint Bowba Jiddou ne passe plus inaperçue à Nouakchott, sur les scènes notamment.

Le parcours musical de ses parents notamment sa mère, Elbaane Mint Bowba Jiddou est un film chez Venvounna Mint Bowba Jiddou.

Cette voix étonnante et élégante n’a pas totalement éclos qu’on la compare déjà à celle de sa mère, Elbaane Mint Bowba Jiddou.  

Cette dernière a marqué la musique traditionnelle mauritanienne notamment avec ces célèbres morceaux comme "Ana Varkhana" (Je suis contente) ou encore "Khoubi dayatou mazali" (J’ai perdu mon amour depuis très longtemps). "Chanter une chanson d’Elbaane, c’est une émotion chez moi. C’est des chansons pures et pleines de vie. Sur scène, j’aime reprendre son répertoire. J’ai grandi en passant tout mon temps à regarder ma mère chanter à la télé", confie Venvounna Mint Bowba Jiddou, toute confuse.

En dehors de sa mère, Venvounna Mint Bowba Jiddou écoute également feue Dimi Mint Abba, Sidi Ould Dendenni, Ouléya Mint Amartichiit. "C’est aussi important à mes yeux de puiser un peu dans ces personnages haut en couleurs. On retrouve dans leurs chansons la véritable âme de la musique traditionnelle mauritanienne", explique-t-elle.

Venvounna Mint Bowba Jiddou vit aussi au rythme de la génération contemporaine à l’image de Rachid Ould Meidah, de Baba Ould Omriguiyou et de Mama Mint Ahmed Zéidane en qui elle voit de "futures graines prometteuses" de la musique moderne mauritanienne.

Cette étudiante en deuxième année de Droit à l’Université deNouakchott, qui arbore fièrement son poids plume et sa taille XS, est fortement empêtrée dans les chansons de Céline Dion (Québec) et de Kazem Al Saher(Irak). Petit à petit, elle est en train de construire son édifice musical avec en ligne de mire la sortie, le 28 novembre, de sa chanson "Al Watani" pour fêter à sa façon la Fête d’indépendance de la Mauritanie.

Babacar Baye Ndiaye pour Cridem

 


 


 


Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye - dans Portraits-Rencontres
commenter cet article

commentaires