Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 19:03

Chinguetti_mosquee.jpgDu 16 au 22 février prochain, la ville de Chinguitty vivra son grand rendez-vous avec l’histoire. Pendant une semaine, des centaines de personnes, artistes, chercheurs, intellectuels et touristes découvriront ses vestiges à travers le premier festival des villes anciennes.

Après avoir relevé le défi du cinquantenaire, tout au long de l’année dernière, le Ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports, entame en ce début d’année 2011 une ambition qui lui sera certainement des plus glorieuses. Il s’agit du premier festival des Villes anciennes que notre pays voudra instaurer dans la pérennité.

Cela afin de redorer le blason aux foyers de rayonnement culturel et spirituel que symbolisent certaines de nos cités.

Les villes de Chinguitty, Ouadane, Oualata et Tichitt sont déjà classées parmi les sites relevant du patrimoine mondial. Elles cités mauritaniennes sont connues à travers des échanges multiformes qu’elles ont développé dans la sous-région.

C’est pourquoi l’UNESCO ne s’est absolument pas trompé en attirant l’attention sur elles à travers son identification faisant d’elles des patrimoines culturels de l’humanité. Une preuve qu’elles méritent tous les égards. Et il n’y a pas meilleur intérêt que lorsqu’on décide de se pencher sur l’histoire de terres chargées de passée.

Pour les Mauritaniens, cet égard est plus que glorifiant. Car ces villes représentent une réelle source de fierté. Une partie importante de la mémoire de leur nation. C’est sans nul doute pourquoi le fait d’instituer un festival relève du plus haut intérêt. La décision du président de la république, Mohamed Ould Abdel Aziz, à soutenir l’organisation d’un tel festival annuel des villes anciennes est à plusieurs égards salutaires. Puisqu’il s’agit d’un moyen efficace à faire sortir de l’oubli et du délabrement ces localités, jadis importants centres urbains.

Ainsi, non seulement cela permettra de revigorer leur statut socio-économique et culturel, mais les Mauritaniens peu connaisseurs de certains de leurs vestiges y trouveront l’opportunité d’aller aux découvertes qu’ils méconnaissent. Et pour joindre l’utile à l’agréable, lors de cette première édition qui se tiendra à Chinguitty, 14 troupes artistiques enchanteront les nuits de la ville hôte. « Pour nous, dit Mreihba Ould Mohamed Ali, directeur de l’Institut mauritanien de musique, ce sera une belle opportunité d’offrir aux uns et aux autres la diversité culturelle du pays ».

La ville de Chinguitty ouvre donc le bal à ces rencontres tournantes. Puis ce sera le tour à Ouadane, Oualata et Tichitt d’offrir les fastes de leurs vestiges dans les années à venir. En attendant le Ministère de la culture, de la jeunesse et des sports, met tout en œuvre pour que la première soit une réussite.

Ce à travers un comité interministériel réunissant plusieurs acteurs dont des élus locaux de la ville hôte, mais de bonnes volontés proposant leurs services. Des programmes sont en cours de finalisation. De belles choses en perspectives. Le tout à travers des moments créatifs et d’échanges par le biais de conférences, de joutes poétiques et de documentaires retraçant l’histoire et le rôle de ces villes.

Moussa Diallo

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article

commentaires