Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 17:26

cissé mint cheikh ould boideCissé Mint Cheikh Ould Boïda va-t-elle revoir sa feuille de route au sujet de l’organisation de la première édition du Festival des villes anciennes prévu dans la ville de Chinguity du 16 au 23 février 2011 ? C’est du moins ce qu’espèrent des sources au ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports. 

A quelques semaines de l’ouverture de cet évènement inédit, Cissé Mint Cheikh Ould Boïdamultiplie ses sorties et se prépare avec peine à sa réussite. Mais, déjà, au sein de son département, des voix s’élèvent pour protester contre leur mise à l’écart de cet évènement culturel et invitent Cissé Mint Cheikh Ould Boïda à impliquer tout le monde dans l’organisation du Festival des villes anciennes à Chinguity.

Actuellement, la ministre Cissé Mint Cheikh Boïda s’agite sur l’organisation du festival des villes anciennes à Chinguity

Mais, d’après nos interlocuteurs, pour Cissé Mint Cheikh Ould Boïda, toutes les communautés de la Mauritanie ne seraient pas concernées par la ville de Chinguity. Certains cadres de son ministère semblent écartés et certaines directions de son département n’ont pas été associées à l’organisation du festival, nous apprend-on au ministère de la culture, de la jeunesse et des sports. 

Ce serait regrettable de ne pas voir toutes les communautés du pays représentées à cet événement qui constitue une première dans notre pays, ont affirmé nos sources qui estiment que Cissé Mint Cheikh Ould Boïda n’est pas une ministre qui rassemble mais une ministre qui est dangereuse pour l’unité de la Mauritanie comme ont eu à l’illustrer ses propos tenus l’année dernière sur les langues nationales et qui ont failli enflammer le pays. 

Du coup, ces mêmes sources souhaitent que Mohamed Ould Abdel Aziz rectifient le tir avant le rendez-vous qui est prévu à la mi-février. Jusqu’ici, c’étaient les artistes qui s’élevaient contre la Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports. 

Mais, de plus en plus, des cadres digèrent mal les agissements de Cissé Mint Cheikh Ould Boïda et la ségrégation dans les missions qui s’organisent dans ce département qu’elle tient et où toutes les communautés ne sont jamais présentes dans certaines manifestations culturelles et où également la désignation à certaines compétences relève de choix particuliers. 

Babacar Baye Ndiaye pour Cridem

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article

commentaires