Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 12:55

soyawatt1 2649Limam Kane, Monza pour ses intimes, rêve de faire connaître la Mauritanie pluriculturelle dans le monde entier. Pour ce faire, il a tout d’abord lancé le festival Assalamalekoum. Et cette année, il vient de lancer un nouveau label musical «Concours Assalamalekoum Découverte».

Durant plus d’un mois, 80 musiciens en herbe ont pris part à cette compétition. Une compétition musicale qui a été remportée par le natif de M’Bout, Ziza de son vrai nom Abdoul Aziz Guèye. Et tous ces 80 musiciens ont bénéficié les sages conseils des professionnels du groupe Walfadjiri et des membres du jury.

Monza, le lover-militant du rap mauritanien 

Quoi que l’on puisse penser de son talent musical, l’initiateur du festival Assalamalekoum et du concours Assalamalekoum Découverte, Monza, ne laisse personne indifférent. Il séduit ou exaspère, suscite de l’admiration ou la jalousie. Pourtant, l’histoire de cet artiste musicien est semblable à celle de nombreux jeunes musiciens mauritaniens qui ont décidé de faire carrière dans le Hip Hop. La musique, c’est sa passion. Cette passion de la musique qui depuis des années ne cesse de nourrir ses rêves fous et de construire sa riche carrière musicale: artiste musicien, promoteur de festivals, producteur, dénicheur de jeunes talents…

Le grand frère bien aimé de Selly Kane n’en finit pas de porter de nouvelles casquettes dans le domaine de la musique pour dire artistique, mais surtout de courir les festivals. Une ambiance festive que l’affectionne tout particulièrement! Une occasion pareille, le «Prézident 2 la Rue Publik» l’a toujours mise à profit pour faire connaître la Mauritanie pluriculturelle.

Mais conscient qu’il ne pourra pas tout seul faire connaître la Mauritanie culturellement parlant, le rappeur populaire de notre pays vient de lancer cette année un nouveau label dénommé le concours Assalamalekoum Découverte. Une manière pour aider, dit-il, les jeunes talents mauritaniens à entamer une carrière musicale, mais dans des conditions professionnelles.

Et les membres du jury de la première édition du concours Assalamalekoum Découverte ont ainsi désigné l’artiste musicien en herbe, Abdoul Aziz Guèye, comme le «meilleur jeune talent» de la Mauritanie.

Ziza, un artiste au Zénith qui ne crée pas la zizanie

Ziza, de son vrai nom Abdoul Aziz Guèye, est lauréat de la première édition du concours Assalamalekoum Découverte. Il a survolé la toute première édition de cette compétition musicale sur le podium. Et le natif de M’Bout n’a pas évidemment créé la zizanie dans le cœur des membres du jury.

Mieux, il a su mettre tout le monde de son côte ou presque pour être ainsi désigné le «meilleur jeune talent» de la Mauritanie. Car, il était tout simplement l’artiste le plus remuant et le plus généreux des quatre artistes musiciens qualifiés pour la finale. Et cela était très visible, d’autant plus visible sur le podium du jardin du parc de l’OMVS (Organisation de la Mise en valeur du Fleuve Sénégal) que les membres du jury lui ont attribué le maximum des points.

La preuve en chiffres : 84 points pour Ziza (Premier); 79 points pour Maxi Révolution (Deuxième); 75,95 points pour Crazy Problème (Troisième); 62 points pour Tily Men (Quatrième). Après avoir ainsi séduit les membres du jury, Ziza, qui est aussi un homme de grand cœur, a laissé entendre: «Tous les quatre finalistes sont des lauréats du concours Assalamalekoum Découverte. Et nous méritons tous ce trophée»

Les heureux perdants du concours

Pour les trois finalistes, l’important était de se produire sur un podium digne de nom. Cela est finalement chose faite. Il faut signaler que tout au long de cette compétition musicale, le public mauritanien a découvert des jeunes talents. Des jeunes, malgré leur premier pas dans la musique, savent d’ores et déjà drainer d’immenses foules.

Pour autant, ils ne se prennent pas encore pour des stars, mais cela ne saurait durer longtemps. Parce que dans le jardin du parc de l’OMVS. Ils étaient quand même tous heureux lors de la proclamation des résultats de ce concours Assalamalekoum Découverte. Comme en attestent les déclarations: «La compétition nous a permis de connaître certaines choses que nous n’avions jamais connues dans notre jeune carrière de musiciens. Pour cela, nous remercions les organisateurs» a déclaré le leader des jeunes musiciens de Crazy problème

Même son de cloche chez les jeunes rossossois de Tily Men: «La sensation était très forte pour nous, les jeunes de Rosso. Et jouer sur un podium pareil, c’est une première fois pour nous, ne serait-ce que çà, nous saluons non seulement l’initiative, mais aussi et surtout l’implication personnelle du président de la CUN dans l’organisation de cette compétition musicale»

Camara Mamady de Nouakchott Info (Mauritanie)




 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans RapRim
commenter cet article

commentaires