Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 14:53

Diango.JPGDiango, ce danseur atypique et charismatique, est aussi populaire que Mohamed Ould Abdel Aziz.  Il a de ses pas de danse dont lui seul a le secret. Et, lorsqu’il les enchaîne, le public ne peut s’empêcher de s’esclaffer, d’admirer. Il est dans l’air du temps et a un talent de danseur que ne nient pas les mauritaniens.

 

Dans les concerts, il met le public sous ses pieds. Il saigne pour la musique et pour le public. Aujourd’hui, dans le monde musical mauritanien, Diango, l’homme qui ne résiste pratiquement pas à la musique, entretient une relation de complicité avec les musiciens. Dans les soirées, il ne se fait pas prier pour y aller très fort en esquissant ses fameux pas de danse. Comme en 1996, lors d’une soirée de l’artiste sénégalais Thione Seck, à la Case, à Nouakchott.

 

Depuis, cet amour de la danse s’est imposé en lui, faisant fi des préjugés, des qu’en dira-t-on et du poids de la tradition et de la famille. Cet originaire d’El Mina et fan de Youssou Ndour est aujourd’hui une popularité dont il a pris conscience. A 32 ans, Diango, qui passe plus de temps à danser qu’à s’occuper de son travail de technicien en sons et lumières, nourrit le rêve d’être invités à l’étranger, pour y représenter la Mauritanie, lui qui n’est jamais sorti de son pays natal.

 

Omar Pène, Abou Thiouballo, Salam Diallo, Viviane Ndour, Fallou Dieng, Alioune Mbaye Nder, Thione Seck, Wally Seck, Titi, Youssou NdourDiango n’a pas laissé insensibles, de par sa fameuse danse, tous ces artistes sénégalais de passage en Mauritanie. Et danser devant eux fut une sacrée révélation. Quatorze ans après, ses pas de danse continuent à être frais et acidulés sans qu’il n’ait jamais pris le melon. Juste, pour se faire plaisir. Sans oublier le public !

 

Babacar Baye Ndiaye pour Cridem

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Portraits-Rencontres
commenter cet article

commentaires