Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 14:07

La Mauritanie avait participé, du 21 mai au 7 juin 2010, sur invitation officielle des autorités gambiennes, à la 7ième édition du festival culturel international de Kanilai, le village du Président Yaya Djammeh.

 

Et, le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports que dirige Cissé Mint Cheikh Ould Boidde avait, à son tour, envoyé Diddal Jaalal, Sabah Mint Boubou Jiddou et Aliyah Mint Meydah pour y représenter la Mauritanie.

 

D’habitude, dès leur retour de ce voyage, ils devaient en principe empocher chacun 150.000 UM de la part du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports. Mais, jusqu’à présent, rien de tout cela nonobstant qu’ils aient fait des courbettes, remué le ciel et la terre, passé des coups de fil interminables, squatté les locaux du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports.

 

Selon une source proche des artistes, celle-ci croit savoir que le retard apporté dans le décaissement de leurs perdiems serait certainement dû à des "procédures lentes" et du coup, elle a analysé cette situation comme un fait qui dessine en creux le peu de crédit qu’on accorde aux artistes.

 

"C’est difficile et compliqué pour nous, les artistes mauritaniens. Vous savez qu’en Mauritanie, en réalité, les gens n’accordent pas beaucoup d’importance à la Culture", s’est indignée cette même source.

 

"Une situation ordinaire"

 

Contacté à ce propos, le directeur de la Culture et des Arts au niveau du Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports ne nie pas cette situation des artistes qu’il considère comme étant d’ailleurs une revendication légitime.

 

"C’est une situation ordinaire qui ne doit pas scandaliser les gens. Leur dossier est en circuit. C’est comme un engagement d’Etat qui peut durer ou qui peut parfois tarder. Le département ne nie pas ses perdiems et c’est très bien accordé. C’est vrai qu’il y’a eu un retard", a tenté de rassurer Adnane Ould Beyrouck, directeur de la Culture et des Arts.

 

De leur retour de voyage à Kanilai, Diddal Jalal, Aliyah Mint El Meidah et Sabbah Mint Bobo Jiddou avaient ramené un trophée remis par le Président de la Gambie en personne Yaya Djammeh. Non seulement, ils n’ont pas encore été reçus par Cissé Mint Cheikh Ould Boidde mais ils n’ont pas également perçu leurs perdiems comme prévu.

 

Et, comme pour dire qu’il n’y a pas de chat à fouetter, le directeur de la Culture et des Arts a indiqué que le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports est en train de leur préparer une réception pour les féliciter et décorer. "Nous avons même reçu une lettre de l’ambassadeur de la Gambie louant la prestation de nos artistes en Gambie", a-t-il confié. La seule question qu’on se pose aujourd’hui au niveau de ces groupes est la suivante : quand percevra-t-on notre argent ?

 

Babacar Baye NDIAYE

Partager cet article

Repost 0
Published by leducdejoal - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article

commentaires