Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 22:33

Notre Monza national n’y est pas allé par quatre chemins pour dénoncer la volonté du gouvernement mauritanien d’imposer vaille que vaille la langue arabe. En concert au Centre Culturel Français de Nouakchott Antoine de Saint-Exupéry, ce 9 avril, il s’est invité au débat sur la promotion de la langue arabe. "Arabiser! Arabiser! Arabiser! Moi, je dis non", a-t-il dit en substance. "Il y a des gens dans ce pays qui veulent nous diviser. Il faut que le peuple se réveille et dise non", a-t-il déclaré devant une foule en délire.

 

Ce concert au CCF constituait le point d’orgue de sa tournée dans les Alliances franco-mauritaniennes de Kiffa, d’Atar, de Kaédi et de Nouadhibou où Monza a présenté son street album "Mauritaniana" composé de 13 titres qui sont de véritables cris de guerre contre l’immigration clandestine, l’hypocrisie sociale, la politique politicienne…

 

"Il est temps que cette situation change", a-t-il crié "Il y a trop d’écoles privées alors qu’il n’y a pas assez d’écoles publiques. Il y a trop de cliniques privées alors qu’il n’y a pas assez d’hôpitaux", s’est exclamé Monza qui était accompagné sur scène de ses breakdanceurs et de Coulyman alias Médiateur de la Rue Publik.

 

Des artistes comme "Momti Gondi" (essuyeurs de larmes) composé de Ziza et de Crazy Ou, Dioba, Papis Koné et l’Enfant de la Rue Publik ont été présents à ce concert de Monza.  L’album "Mauritaniana" a été distribué gratuitement. Des morceaux comme M.O.N.Z.A, Rédemption, Africain d’Europe,  Wake up, KBMP (Qui veut que je soies Président ?), Habitant de la Rue, Rap Rim, C’est faux,  Mauritanie, Bougez Bougez Dansez Dansez Sautez Sautez… ont ébranlé le public.

 

Babacar Baye NDIAYE

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ducdejoal - dans Evenements-Concerts
commenter cet article

commentaires