Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 22:55

Ewlade LebladeLe groupe de rap "Ewlade Leblade" a été copieusement chahuté lors de la remise du "Prix Assalamalekoum" du meilleur album de rap qu’on décernait au collectif de rap.

 

C’était ce vendredi 17 juin à l’occasion du concert de clôture de la 4e édition d’Assalamalekoum Festival au Stade de Ksar. Alors, est-ce la fin de la gloire ? Au Stade de Ksar, lorsque le nom du groupe a été annoncé, il s’en est suivi des cris de désapprobation, un brouhaha énorme de "Wouh! Wouh ! Wouh !". On n’en revenait pas : Ewlade Leblade qui se fait chahuter par le public. Signe des temps, Ewlade Leblade serait-il en train de perdre son aura, du terrain, toute l’estime que le public lui avait tant témoignée ?

 

Les cris du public sonnent visiblement le glas d’une histoire qui a commencé en 2007 lorsque le groupe a sorti son premier album, Adat’ne, en 2007, qui a fait un tabac en Mauritanie. Puis, entre temps, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Au lendemain du coup d’Etat de Mohamed Ould Abdel Aziz contre Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, Ewlade Leblade monte au créneau pour dénoncer clairement et publiquement le putsch du 6 août 2008, à travers un morceau qui restera dans les annales de l’histoire. Le peuple approuve ! Puis, coup de théâtre. Durant la campagne présidentielle de juin-juillet 2009, on voit le groupe battre campagne en faveur du candidat Mohamed Ould Abdel Aziz.

 

Une décision que ne semble toujours pas digéré le public. Izaak Ice, Hamada et M.D, qui se sont débarrassés, entre temps, de leur manager, paraissent payer les conséquences de leurs choix. Comme le malheur ne vient jamais seul, le groupe connait une traversée difficile du désert. La sortie de leur 2e album peine à sortir.

 

Depuis quelques temps, on voit les membres d’Ewlade Leblade en l’occurrence Hamada et Izaak Ice évoluer en solo. Comme peuvent en témoigner leurs participations au concours "Mauristar". On les voit de plus en plus rarement se produire ensemble. D’ailleurs, lors de la remise du "Prix Assalamalekoum", l’on a vu qu’Izaak Ice monter sur la scène, sans la compagnie de Hamada et M.D, pour récupérer la distinction.

 

Babacar Baye Ndiaye dit leducdejoal

Pour Cridem

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Assalamalekoum Festival International n°4
commenter cet article

commentaires