Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 19:56

Hamady Gawdel BâEn avril 2010, Hamady Gawdel Bâ avait survolé le Festival des Musiques Traditionnelles de Kiffa en remportant haut la main le Prix de la meilleure voix avec Sabah Mint Bowba Jiddou. Alors qu’il n’a pas fini de goûter au fruit de cette victoire, il s’envole pour la Chine pour y représenter, avec d’autres artistes, la Mauritanie, à l’Exposition Universelle de Shanghai qui a accueilli plus de 70 millions visiteurs.

Depuis, il n’a cessé de prendre l’envol. A 32 ans, il sortira, à Dakar, au mois de février son premier album qui sera composé de huit titres inédits. En attendant Godot, il s’est produit, pour la 4e fois, ce 17 janvier à l’Institut Français de Mauritanie (IFM) pour un concert abrasif de plus d’un tour d’horloge.

Pour cette grande voix de la musique mauritanienne, l’heure est venue d’imposer sa musique à toute la Mauritanie, à la sous-région et à l’Afrique.

 

Il compte pour y arriver s’appuyer sur la variété et la richesse de sa musique pour imposer son style de musique taillé dans les rythmiques chantantes de l’acoustique, de la musique traditionnelle et de l’afro-beat.

A l’antichambre d’une carrière internationale, Hamady Gawdel Bâ semble avoir déjà les idées solidement vissées dans sa tête par rapport à son plan de carrière musicale. "Il faut varier la musique parce que le public est hétéroclite. Un artiste doit être polyvalent et apprendre toutes sorties de mélodies de musique", explique-t-il.

Rendez-vous dans dix ans pour voir s’il a conquis la Mauritanie, l’Afrique et le Monde. On verra bien s’il a pu arpenter les voies sinueuses de la World Music à l’image de Baba Maal dont il veut catégoriquement se démarquer sur le plan musical.

Babacar Baye Ndiaye

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Evenements-Concerts
commenter cet article

commentaires