Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 22:35

soyawatt2-1160.JPGCe mardi 12 juin, l’acte 2 du programme culturel "A la rencontre de nos traditions", organisé par le Conservatoire International de Musique et des Arts de Nouakchott (CIMAN)  et financé par l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Nouakchott, a été consacré à celles de la communauté maure. L’occasion de découvrir le rituel du mariage, des chants et danses traditionnelles, des habits maures autour d'un repas. Récapitulatif.

Quelque part, dans la badiya, après le dîner, des jeunes filles, balancent leurs mains dans l’air, causent, chantent, autour d’un tbala. Puis, arrive une poignée de jeunes garçons. L’un d’entre eux s’entiche de l’une des filles. Pour la séduire, il déclame des poèmes en son honneur.

Au fur et à mesure, les rythmes de tbala s’intensifient. On hulule. La maman de la mariée se mêle à l’atmosphère bon enfant et décontracté. On sert le zrig. On festoie. La déclaration d’amour faite par le jeune garçon à la jeune fille, les amis du futur mari partent en négociations.

Lorsque la famille accepte, l’annonce est faite à travers des cris de joie. C’est le moment maintenant de célébrer cette nouvelle vie qui attend le couple. La nuit des noces réunit familles, amis, connaissances, parents. Dans la foulée, on prépare la mariée, en la parant pour qu’elle soit la plus belle fille au monde. On la saupoudre avec beaucoup de délicatesse et de soins particuliers de henné aux pieds et aux mains. Les préparatifs de la mariée sont faits avec beaucoup de discrétion.

Pendant ce temps, dehors, tout le monde attend, la mariée. La musique des iggawins (griots) résonne fortement dans les oreilles. Les hommes jouent le tidinit et les femmes, le tbal et l’ardine. On déguste, on danse. Puis, arrive la mariée accompagnée de ses amies. A ses côtés, le marié, tout heureux, tout souriant. Une alliance est remise à la mariée. La mère de celle-ci se lève et danse pour exprimer sa fierté et sa joie. Les amis du mari s’y mettent aussi en esquissant des pas de danse comme le guéreu.

Alors que la nuit s’effiloche, les amies de la mariée ont déjà caché celle-ci, quelque part, dans le village. A leur tour, les amis du marié se sont aussitôt mis à sa recherche pour la ramener à la chambre nuptiale où l’attend impatiemment son mari…

Babacar Baye Ndiaye

soyawatt2 1160soyawatt2-1195.JPGsoyawatt2-1172.JPGsoyawatt2-1178.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Evenements-Concerts
commenter cet article

commentaires