Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 19:27

soyawatt2 2611

Pour sa cinquième édition, le Festival Assalamalekoum est placée sous le signe de l’ouverture sur le plan de la programmation musicale. Cette rencontre "est née d’un besoin de promotion, de tribune pour la culture hip hop", a expliqué dimanche, Monza, directeur du Festival Assalamalekoum, lors d’une conférence de presse.

"Durant quatre ans, le Festival Assalamalekoum est resté ancré dans cette volonté d’imposer le hip hop comme une force à part entière de la musique mauritanienne", a-t-il affirmé tout en regrettant le fait que "le hip hop soit toujours mis à l’écart".

Par ce Festival donc, Monza entendait sortir du caniveau dans lequel était enseveli le hip hop considéré encore en Mauritanie comme "une sous-culture". Il expliquera qu’avec le Festival Assalamalekoum, le hip hop a réussi à "affirmer sa force et son existence".

"On a travaillé dur pour imposer le hip hop mauritanien, à s’exporter dans la sous-région. C’est pour dire qu’il ne s’agit pas de faire juste une étincelle. On fait un feu de paille et on fait du spectacle. Il ne s’agit pas de cela. Le Festival Assalamalekoum, c’est un projet culturel, urbain. Il a pour principale motivation d’imposer le hip hop mauritanien", assure Monza.

Dans la foulée, il rappellera que le Festival Assalamalekoum "a l’ambition d’élargir son champ d’action, ses différentes activités autour de la promotion du hip hop". Il annoncera aussi la création, sans donner de date, d’une Académie de Hip Hop, à Nouakchott, qui regroupera la Mauritanie, le Sénégal, le Maroc

Babacar Baye Ndiaye 


Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article

commentaires