Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 03:24

diam__min_tekki_0600.JPGLes lignes bougent dans le milieu du hip hop mauritanien. Jusque-là observateurs, les rappeurs mauritaniens semblent ne point apprécier l’évolution actuelle de leur pays. Et, pour montrer qu’ils sont aussi concernés, au même titre que la classe politique, la société civile et les forces syndicales, ils ont porté mardi, à l’après-midi, à El Mina, sur les fonds baptismaux le Mouvement "On refuse".

Refus par rapport à l’injustice, à la discrimination, au favoritisme. Refus aussi par rapport à la mise à l’écart des rappeurs mauritaniens en ce qui concerne la politique culturelle de l’Etat mauritanien.

Le 25 janvier, les initiateurs de ce mouvement organiseront un concert à El Mina. Le lendemain, ils tiendront une conférence de presse pour annoncer les contours de leur initiative.

On verra bien, comme au Sénégal avec le mouvement "Y’en a marre" qui a été à la pointe de la contestation contre une troisième candidature de Me Abdoulaye Wade, si nos rappeurs, souvent arrière-garde, pourront changer le cours de l’Histoire de la Mauritanie.

Babacar Baye Ndiaye

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans RapRim
commenter cet article

commentaires