Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 22:57

Ly-Hamet-Oumar.JPGA l’occasion de la projection en avant-première de son premier long-métrage "La partenaire idéale", à l’hôtel Décapolis de Nouakchott, ce 22 octobre 2010, le jeune réalisateur et scénariste mauritanien Ly Hamet Oumar parle de ce film dont la consommation est destinée à la jeunesse de son pays.

 

Cridem : Plusieurs films ont été faits sur le Sida. D’ailleurs, le fonds thématique est souvent le même. Qu’est-ce que votre film a de particulier plus que les autres ?

 

Ly Hamet Oumar : J’ai voulu toucher directement, à travers ce film, la génération du milieu, c'est-à-dire la jeunesse de mon pays. Si, celle-ci est consciente, elle peut être vraiment un véhiculeur du message de la communication. Par rapport à ce film, j’ai voulu également dire à cette jeunesse de se libérer, de se divertir en allant au cinéma, au restaurant, aux parcs publics car la vie ne se limite pas uniquement au travail.

 

Cridem : Entre film de sensibilisation et film d’espoir destiné aux personnes atteintes du Vih/Sida, où est-ce qu’on peut placer votre film ? Où s’agit-il tout simplement des deux à la fois ?

 

Ly Hamet Oumar : Le fond thématique de mon film, c’est le Sida. Mais, le film, lui, est avant tout un film d’espoir. Dès le départ, dans le film, j’ai commencé par l’espoir à travers l’appel du muezzin. Au fur et à mesure que le film évolue, on commence à ressentir de la tragédie qui monte puis je termine ce film par le bonheur en montrant un parc public, des enfants qui jouent, une femme enceinte, un musicien qui chante…Je veux dire, à travers ce film, que chacun a sa propre destinée et lorsqu’on y croit, on va y arriver. Ce film est aussi un film de sensibilisation. Lorsque les gens savent que vous êtes malade du Sida, ils commencent à vous fuir ou tout simplement vous stigmatiser.

 

Cridem : Croyez-vous foncièrement qu’on peut combattre la maladie du Sida par la communication en portant ce sujet tabou au Cinéma d’où votre film?

 

Ly Hamet Oumar : Tous les problèmes qui existent dans ce monde, on peut les régler à travers le cinéma. Le cinéma, c’est une libido. C’est aussi un loisir. Quand vous voyez quelque chose que vous aimez, vous l’achetez. Vous l’aimez, vous cherchez à l’adopter. Lorsqu’on aime un film, on a envie de s’y conformer. Le cinéma, c’est une merveille qui est là, qui peut nous aider à combattre la pauvreté, les maladies, les guerres…Maintenant, le cinéma ne peut pas parler au nom des politiques. Il ne peut pas non plus résoudre des problèmes politiques. Un cinéaste est juste là pour créer la réflexion…

 

Propos recueillis pour Cridem par Babacar Baye Ndiaye

Partager cet article

Repost 0
Published by leducdejoal - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires