Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 19:21

malouma[1]Malouma Mint Meydah a réuni mardi soir, à Nouakchott, au siège de la fondation qui porte son nom, des artistes du Brakna, Tagant, les deux Hodh, Trarza autour d’un décor sobre et en présence d’hommes politiques, de la culture, de diplomates... Assises au sol, les artistes Lala Tnekmich, Fati Mint Eleye  annonceront les couleurs de la soirée.

A côtés d’elles, Sedoum Ould Dendenni, Lekboyede Ahmed Zeydane prendront la relève plus tard. Leurs voix s’élèvent, se mêlent à celles de Ghadi Ould Ngehey et Djillit Mint Ngdhey. Leurs prestations sont accueillies par des applaudissements et des cris d’enthousiasme entrainé par l’effet de la musique évanescente.

Ces artistes venus du Trarza, du Tagant, des deux Hodhs et du Brakna seront succès pat Toumani Diallo, Cissokho Ousmane, Yuba Guissé et Fall Ibrahima pour compléter le tableau des prestations de la 3e Nuit des rencontres culturelles de la Fondation Malouma.

Les deux premières soirées ont déjà vu défiler des artistes étrangers de renom comme Mike Del Ferro et Steve Shehan, la grande diva de la poésie Batta Mint Barra. 

"Tous les modes seront passés en revue au cours de plusieurs soirées pour aboutir à l’édition d’un manuel dans le souci de préserver, pérenniser et vulgariser nos traditions", a dit Malouma Mint Meydah.

Lors de ces rencontres culturelles de la Fondation Malouma dédiées aux modes de la musique mauritanienne, Malouma Mint Meydah a revisité autour de la musique moderne et traditionnelle jouée sur le mode Kar sa mythique chanson "Tab’Leyat".

L’occasion a été saisie par Malouma Mint Meydah pour distribuer des cartes de membre de sa fondation. Une partie des fonds générés par les abonnements sera consacrée à l’aide aux personnes nécessiteuses de dialyse, a expliqué Malouma Mint Meydah.

Le reliquat sera destiné au soutien à la fondation pour toutes ses activités culturelles liées à ses objectifs à savoir la promotion et la sauvegarde de la culture et de la musique mauritanienne, a ajouté celle que l’on surnomme la "diva rebelle du désert".

Babacar Baye Ndiaye

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article

commentaires