Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 20:03

MC Go

Figure de proue de la scène mauritanienne du rap, MC Go a commencé à jalonner sa carrière depuis 1996 à Nouakchott à la Médina R. Depuis, il s’est inscrit dans une forme de musique enagée et positive dans laquelle les mots sont axés autour du revers de la médialle de la vie et de la rédemption personnelle.

Après un passage au groupe Black Deggo, il se lance en 1998 dans une carrière solo. Les annales du rap mauritanien retiendront de lui qu’il a été le premier rappeur à expérimenter l’idée de monter un collectif essentielement composé de jeunes de moins de 18 ans. Chaque sortie de ce collectif était une véritable consécration. Leurs morceaux "MC Go et doudalngal", "MC Go Haal", "Hip hop Révolution" marqueront en profondeur la scène du rap comme sur celle de la première édition du Festival Assalamalekoum 2007.

Le groupe va s’estomper au milieu de sa lancée. Les uns partiront en France et les autres tourneront la page du rap. Acutellement, MC Go est en train de dénicher des loups aux dents longues pour continuer l’expérience de MC Go et Doudalngal.

Né en 1981 à Nouakchott, MC Go est devenu un rappeur en puissance grâce à son style de rap qu’il a élaboré et imposé. Aujourd’hui, complètement en retrait de la scène du rap, il compte revenir en force avec un nouveau flow, concept musical. Le rap lui a donné la notorité. Mais, cet admirateur d’Onyx, un groupe de rap hardcore américain, a failli y laisser sa vie.

En 2011, alors qu’il se rendait à Guidimakha, dans le sud du pays, leur véhicule fait un choc mortel. Deux des six passagers dont lui et un garçon échapperont à la mort. "Je suis resté plus d’une semaine dans un coma profond à l’Hôpital National de Nouakchott", dit-il. Cette parenthèse douloureuse de sa vie lui a inspiré une chanson qui va figurer dans son prochain album, Koko Liga, dont les prises de voix ont été faites à son Home Studio situé à la Socogim PS.

Au fil dans ans et des épreuves, MC Go a fini par développer des capacités de réalisateur. Il est, d’ailleurs, l’auteur du premier film mauritanien sur le rap, La vie dans la zone, sorti à Nouakchott en 2008.

"On m’a beaucoup critiqué. Peu de gens m’encourageaient", se souvient-il. Néanmoins, les annales de l’Histoire du rap mauritanien retiendront aussi de lui qu’il a été le premier rappeur à réaliser un film. Mais, l’essentiel pour lui, c’était de tenter de battre en brèche les idées reçues sur les rappeurs souvent catalogués de délinquants, de va-nu-pieds…

Babacar Baye Ndiaye 

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans RapRim
commenter cet article

commentaires