Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 19:59

Alors qu’elle est toujours en recherche de ses marques de repères que la nouvelle ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Madame Cissé Mint Cheikh Ould Beidda suscite de vifs tollés d’indignation. A l’origine, l’organisation à Nouakchott d’un grand concours sur la poésie Hassanya. Quarante poètes avaient participé à cette compétition intervenue au lendemain de la fête d’El Fitr.

 

Les lauréats ont reçu des prix très encourageants allant d’un véhicule tout neuf à divers prix en espèces. Pour M. Adnan Ould Beyrouk, directeur de la culture et des arts au ministère mauritanien de la culture, cette compétition constitue un espace culturel ouvert et une entreprise réussie pour revaloriser la poésie Hassanya.

 

Il a profité de cette occasion pour révéler que son département entend élargir éventuellement ce concours aux autres formes de la culture pour découvrir de nouveaux talents de littérature Hassanya qui constitue un pilier essentiel de la culture nationale. Pour certains, c’est à la fois triste et scandaleux que notre ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports ignore jusqu’au trognon que la Mauritanie est un pays multiracial et multiethnique.

 

"Autant il y a de talents en poésie hassanya, autant il y a en poésie pulaar, soninké et wolof. Un directeur de la culture qui ignore cette donne n’a pas sa raison d’être à ce poste. Madame la ministre doit rectifier le tir si elle n’est pas amnésique à ce point", tempête quelqu’un.

 

"Je pense que le président Aziz a été explicite lors de sa campagne sauf au cas échéant qu’il n’ait retourné sa veste". D’autres par contre y voient une manière peu catholique de se soucier du brassage culturel et du respect de l’autre et de ses valeurs.

 

"Au lieu d'avoir une vision du département dans le domaine, vous tombez dans la facilité nocive et dangereuse qui encore une fois favorise le repli identitaire. La culture du moins dans son essence est universelle, anonyme. Dans votre logique de tuer, de banaliser les autres composantes du pays, vous poussez le toupet à donner à cette manifestation un caractère national alors que c'est juste pour vous une manière de donner du ton à votre département toujours absent", explique quelqu’un d’autre.

 

Babacar Baye Ndiaye

Partager cet article

Repost 0
Published by ducdejoal - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article

commentaires