Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 18:18

Monza1-copie-1On l’a toujours accusé de faire venir à Assalamalekoum Festival des rappeurs français à coups de millions et de ne pas en faire autant avec les rappeurs mauritaniens. Dans une interview exclusive qu’il a accordée à gps.mr et sortie ce 20 juin, Monza y affirme que "ce n’est pas parce qu’on a sorti un album qu’on veut se prendre pour James Brown, Jay-Z, 50 Cent".

 

"En Mauritanie, les artistes qui ont des cachets se comptent sur le bout des doigts. Pour le reste, c’est du défraiement. Le cachet est payé par rapport à la teneur de l’artiste, au parcours de l’artiste, à l’action de l’artiste, à ce qu’il a fait", déclare Monza. "Je suis très déçu par ce mouvement. On soutient que je choie les artistes français alors qu’ils sont payés par la France. Les artistes français qui sont venus à Assalamalekoum ont toujours été payés par Cultures France dans le passé puis cette année par l’Institut Français de Paris. Il faut que cela soit très clair dans la tête des gens", a-t-il ajouté.

 

Pour Monza, les rappeurs mauritaniens devraient revoir à la baisse leurs prétentions. "Aucun autre rappeur mauritanien n’est cachetable. Ceux qui veulent être cachetables, ils n’ont qu’à travailler. Il n’y a aucun rappeur mauritanien qui peut se permettre de dire qu’il est une star. Il n’y a que son quartier qui l’acclame. Mais, il faut sortir pour savoir ce que l’on vaut. Le respect que me témoignent les autres, je ne l’ai pas eu chez moi", a-t-il affirmé.

 

Babacar Baye Ndiaye dit leducdejoal

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Assalamalekoum Festival International n°4
commenter cet article

commentaires