Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 23:30

                                               1
La Compagnie Théâtre Nomade a, dans le cadre de la semaine de la Francophonie, présenté le19 mars dernier, à la salle des spectacles du Centre Culturel Français de Nouakchott, "Mosaïque Poétique". Ce spectacle met en exergue des auteurs, des comédiens et des poètes qui récitent et mettent en scène l’héritage poétique de la Mauritanie dans les cinq langues que se partagent ses habitants à savoir le Hassaniya, le Poular, le Wolof, le Soninké et le Français.

 

A travers la poésie qui est un art, un mode d’expression et de transmission de la culture, Théâtre nomade a fait découvrir au public des textes écrits par des mauritaniens ou par des étrangers mais en rapport avec la Mauritanie.

 

Derrière ces textes, on retrouve d’illustres auteurs comme par exemple Habib Ould Mahfoudh, Djibril Sall, Aimé Césaire et Blaise Pascal. Mais aussi des auteurs dans nos différentes langues nationales. Parmi ceux-ci, on peut citer Mohamed Ould Idoumou (Hassaniya), Abou Borom Ba, Abou Sy dit Wellé, Mamasy dit l’Américain, Demba Sarr (Poular), Maodo Guèye (Wolof), Tahoré Diaby et Ibrahima Galédou (Soninké).

 

Dans ces textes bien élaborés et empreints de réalisme, on y retrouve des leçons de moralité mais surtout des messages d’actualités comme le phénomène du terrorisme. "Au-delà des clivages socio-politiques, nous devons défendre la Mauritanie dans ce qu’elle a de plus cher à savoir sa nation et son unité dans la diversité", affirme Wane Abdoul Aziz, directeur artistique de Théâtre nomade.

 

                               DSCN4892.JPG
Parmi les thèmes, on peut retrouver la définition de la poésie. Autre thème abordé à cette soirée poétique, c’est celui de Gorée qui a trait à l’esclavage et à la liberté. Symbolique, ce thème concerne toute l’Afrique. "Quand on parle de Gorée, on parle de l’Histoire. Mais, c’est aussi une façon de se remémorer de l’histoire de l’esclavage. Quand on parle de Gorée, c’est l’histoire de l’Afrique, c’est la liberté", indique Wane Abdoul Aziz.

 

Le choix du thème sur la liberté n’est pas fortuit. Pour le directeur artistique de Théâtre nomade, ce thème a été choisi en corrélation avec la célébration en perspective du cinquantenaire de la libération de beaucoup de pays africains dont la Mauritanie.

 

"C’est une manière pour nous de participer à cette commémoration, de donner notre avis mais aussi de contribuer à cette vague de prises de position par rapport à l’ouverture à l’autre, à l’unité nationale, au refus d’un certain nombre de choses comme le terrorisme que nous ne connaissions pas il y’a cinquante ans", explique toujours Wane Abdoul Aziz.

 

Dans un contexte marqué par le débat sur l’arabité de la Mauritanie, Wane Abdoul Aziz a voulu plaider, à travers le spectacle Mosaïque Poétique, en faveur de nos différentes langues nationales afin qu’elles deviennent des langues d’ouverture de la Mauritanie et soient acceptées au même titre que l’arabe et le français, deux langues qui ont influencé fortement la vie et l’histoire du pays.


                                    DSCN4893.JPG 

Choisir plusieurs thèmes dans plusieurs langues mais également faire passer le message dans plusieurs domaines, c’était cela aussi l’esprit de Mosaïque Poétique. "Si on impose la poésie mauritanienne dans une seule langue, on risque d’étouffer notre culture et ce sera dommage", prévient Wane Abdoul Aziz.

Le Théâtre nomade était accompagné sur scène par le groupe Walfadjiri de Nouakchott avec l’appui des comédiens de la troupe de théâtre "Dialoudé Diam". Cette soirée poétique, du reste très appréciée par le public, s’est déroulée sans la présence d’un représentant du Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports.

 

"On ne demande pas des sous. On demande juste de la reconnaissance", adresse Wane Abdoul Aziz aux pouvoirs publics à qui il a appelé d’aider les jeunes artistes mauritaniens qui manquent d’espace de liberté et d’expression, de formation et surtout d’opportunités pour exercer leur métier.


 

Babacar Baye NDIAYE

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye - dans Théâtre-Humour-Comédie
commenter cet article

commentaires