Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 17:57

Lors d’une réunion, ce 25 août 2010, au stade olympique, qui a duré près de deux tours d’horloge, le comité de pilotage du projet "Nouakchott Capitale de la Culture Islamique" qui devait se déroulait en 2011 a décidé de reporter, sans fixer de date, cette manifestation culturelle internationale.

 

C’est la ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Cissé Mint Cheikh Ould Boide qui va donner cette information. "Nous avons décidé, en concertation avec tous les concernés du projet, de reporter la manifestation du projet Nouakchott Capitale de la Culture Islamique pour 2011", a-t-elle déclaré en substance, face à la presse, sans donner plus de détails sur les raisons du report.

 

A part l’absence d’infrastructures dignes de ce nom pouvant abriter cette manifestation, elle se refusera de tomber dans les commentaires et les précisions pour expliquer le report de la manifestation "Nouakchott Capitale de la Culture Islamique".

 

"Reculer pour mieux sauter"

 

Telle est la justification qui a astucieusement été servie, de son côté, par le Pr. Mohamed Lemine Ould El Ketab, le coordonnateur national du projet "Nouakchott Capitale de la Culture Islamique pour 2011" pour expliquer ce report.

 

Et, pour éviter de plomber cette manifestation qui devra accueillir des milliers de personnes venant de plus d’une dizaine de pays islamiques, le comité de pilotage du projet semble avoir compris, tout en reconnaissant son incapacité à pouvoir l’organiser à la date échue, qu’il ne pourra pas terminer les préparatifs à temps.

 

"Il faut d’abord mettre en place des infrastructures qui seront au point et tout à fait à la mesure de l’évènement. C’est tout. Ce projet a amené les autorités à entreprendre la réalisation et la réhabilitation de beaucoup d’infrastructures. Et nous a donnés la possibilité de concevoir un programme très complet et exhaustif", déclare le Pr. Mohamed Lemine Ould El Ketab qui refuse de voir en ce report un échec de la part du comité de pilotage.

 

"Ce n’est pas un échec. C’est la prudence. C’est la volonté de bien faire, de chercher la perfection. Ce n’est pas un échec du tout. C’est une volonté d’éviter l’aventure, un saut dans le vide", a-t-il indiqué.

 

Il faut rappeler que c’est en 2007 que Nouakchott a été choisi par la conférence des Ministres des pays islamiques pour être capitale de la culture islamique pour 2011. A l’époque, c’était Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi qui était le Président de la République. Et, aujourd’hui, les responsables du projet veulent porter la responsabilité du résultat actuel, c'est-à-dire le report, sur son régime.

 

Cissé Mint Cheikh Ould Boide a indiqué, d’ailleurs, que les préparatifs du projet Nouakchott Capitale de la Culture Islamique se sont jusqu’ici déroulés dans la précipitation. Aussi, les responsables refusent d’admettre qu’ils n’ont pas réussi à mobiliser et à collecter à temps les  ressources financières nécessaires pour assurer la tenue de cet évènement international. "L’Etat est prêt à mettre les moyens qu’il faut. Ce n’est pas une question d’argent", affirme le Pr. Mohamed Lemine Ould El Ketab.

 

Babacar Baye NDIAYE

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leducdejoal - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article

commentaires