Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 14:28
Original-Ngaal-Poulal.JPGEn cette nuit du 2 décembre 2011 qui marque l’ouverture de la 6e édition du Festival «Les Blues du Fleuve», le quai Boubou Sall de Podor accueille un monde fou qui a déjà vu défiler sur la grande scène imposante Bataillon Blindé, Bidew Bou Bess, Dougg E Tee et bientôt le mythique groupe de rap Dara-J Family
En 2008, ils étaient déjà là, brandissant fièrement le drapeau de leur pays, la Mauritanie. En 2011, ils sont revenus pour y essaimer leur rap. Le promoteur du Festival «Les Blues du Fleuve», Baba Maal, les a, à nouveau, invités à partager la scène de cet évènement culturel qui a pour vocation de promouvoir l’intégration entre le Sénégal, la Mauritanie, le Mali et la Guinée Conakry, avec la crème du Hip Hop sénégalais. 
Ces jeunes sont réunis autour du collectif de rap, Original Ngaal Poulal, l’inventeur du Chinga Linga Ling.
Original Ngaal Poulal est composé de Moussa Dia, le benjamin du groupe, de Boubacar Traoré alias Bebsbi et de Racine Dia dit RJ, le plus connu du collectif. Depuis trois ans, le collectif a connu une ascension fulgurante et a fini par se hisser sur le toit du hip hop mauritanien. Une montée en puissance qu’ils doivent à leur engagement et à leur différence sur le plan musical. 
Créé au début des années 2000, Original Ngaal Poulal s’est très tôt confronté à la Police du régime de Mâaouiya Ould Sid’Ahmed Taya. Déjà, à l’époque, ils se faisaient remarquer par leur engagement précoce, par leur envie de débusquer le système politique qui gouvernait la Mauritanie
Le groupe Original Ngaal Poulal s’est construit sur les terres sèches du 5e arrondissement non loin du légendaire «Robinet Sarakhoulé», leur fief, où ils ont grandi.  A l’origine, ils étaient deux : RJ et Moussa Dia qui décident de former Original Ngaal Poulal, pour exprimer leur besoin d’authenticité et de créativité.
Ils poussent les portes et voyagent à travers les routes.  En 2002, ils sont invités aux 72 Heures de Kaédi qui rassemblent des artistes de renom comme Thiédel Mbaye et Ousmane Hamady Diop, au sommet de son art. 
Ils se forgent. Ils composent des morceaux comme «L’union fait la force» ou «Kooy Adamen Jeeya». Leur rap s’impose. Désormais, il faudra compter avec Original Ngaal Poulal qui s’élargit avec l’arrivée de Boubacar Traoré, un ami d’enfance et un ancien de B.O.B Juniors, à l’époque composé d’AMD, devenu Adviser, et d’Original Tidiane (OT).
En 2008, ils se produisent à la Fête de la Musique, à l’ex-Ccf de Nouakchott, à côté de Cheikh Ould Lebiadh, Noura Mint Seymali, Ewlade Leblade…La même année, ils sont invités pour la première fois, à Podor, par Baba Maal, au Festival «Les Blues du Fleuve»
En 2009, ils font partie des groupes qui assurent la première partie de Tunisiano, tête d’affiche d’Assalamalekoum Festival International et une grosse ponte du rap français. 
Ils sillonnent la Mauritanie et le Sénégal. Ils sont sollicités pour jouer à des concerts de sensibilisation sur le VIH/Sida, l’excision, les droits de la Femme et de l’Enfant, participent à des concerts humanitaires. 
Au Sénégal, dans le Fouta notamment, où ils comptent des centaines de fans, ils finissent par marquer les esprits. L’année 2008 devient une année charnière pour le collectif de rap Original Ngaal Poulal. Entre 2008 et 2011, ils feront plus de 250 concerts entre la Mauritanie et le Sénégal.
Le groupe se prépare à sortir son premier album, Naanguito (accroche-toi), enregistré entre Dakar et Nouakchott
Babacar Baye Ndiaye pour Cridem

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans RapRim
commenter cet article

commentaires