Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 07:08

ousmane ganguéVendredi soir, Ousmane Gangué n’est pas passé inaperçu lors de son deuxième anniversaire et de son groupe, à Mauricom.  Il s’était jusque-là montré très patient et courtois. Mais, cette fois-ci, il n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour asséner ses quatre vérités.

Lors de son anniversaire, il a aspergé de haut en bas de belles et agréables paroles à Ahmed Ould Hamza, président de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN). "Il fait tout pour la musique mauritanienne. Il est toujours là pour accompagner et appuyer les artistes. C’est lui notre ministre de la Culture. Il se déplace à toutes les manifestations", lance Ousmane Gangué, à la fin de son premier morceau qui parle de liberté.

Ce qui était parti pour se limiter à des mots de bienvenue et de remerciements se transformera en critiques, exaspération, ras-le-bol.

Il lance des piques contre le ministère de la culture, de la jeunesse et des sports pour son manque d’appui et d’accompagnement aux acteurs culturels. Après avoir durci le ton, il annonce la création de son Mouvement pour la Jeunesse Mauritanienne, ajoutant qu’il est prêt à se battre pour faire bouger les lignes.

Il revient à la charge pour dénoncer les tracasseries auxquelles sont confrontés les artistes notamment avec la police. Il expliquera que si son anniversaire s’est poursuivi au-delà de minuit, c’est parce qu’il devra payer 50.000 UM pour la prolongation de son autorisation, après avoir déjà payé. A qui ? Au commissariat de Police de Tévragh-Zéina 3, dit-on.

"Ce n’est pas normal, s’exclame-t-il. On est en Mauritanie. On n’est pas en France ni aux Etats-Unis d’Amérique. On est chez nous. Il faut que l’on sente qu’on est chez nous en Mauritanie. "

Le public répond par des cris et des ovations. Son discours devient tendu et dénonciateur. "On n’est pas des volailles. Désormais, si on n’est pas avec nous, on ne sera avec personne. On n’acceptera plus que l’on prenne par le col de la chemise comme on le fait en période électorale", fustige Ousmane Gangué.

L’anniversaire animé par DJ Paco et Kebs Thiam se poursuivra tard, avec les prestations de Bad’s Diom, Cheikh Maal, Fama Mbaye, Adviser, Seydou Sow (Le Roi du Ndjarou), RJ, Abdou Camara, Hamady Gawdel Ba, Mama Thiam, Abou Diouba Junior, Saly Laobé, Ndèye Coumba Dia.

A 40 ans, Ousmane Gangué veut donner une nouvelle dynamique à sa carrière musicale rudement mise à l’épreuve par ses choix personnels. L’heure de la rédemption semble avoir sonné pour lui.

Babacar Baye Ndiaye

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Evenements-Concerts
commenter cet article

commentaires