Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 17:01

Presque, tous les gros bonnets de l’Union pour la République (UPR), le parti de Mohamed Ould Abdel Aziz, et les chefs ou représentants de partis politiques membres de la Coalition des Partis de la Majorité (CPM) comme Kane Hamidou Baba(accompagné de sa femme), président du Mouvement pour la Refondation (MPR) et Mintata Mint Hedeyd, présidente du Parti Républicain pour la Démocratie et le Renouveau (PRDR), ont fait le déplacement, à Chinguitti, pour assister à l’ouverture de la 1re édition du Festival des villes anciennes.

 

Mais, néanmoins, un chef de parti politique de taille et membre de la Coalition des Partis de la Majorité (CPM) manquait à l’appel : Ibrahima Moctar Sarr, président de l’AJD/MR.

 

Contacté à ce propos, Ibrahima Moctar Sarr a soutenu qu’il n’était pas au courant de l’organisation du Festival des villes anciennes dont l’ouverture a été présidée, finalement, par le Président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz et qui a réuni plus de 300 invités mauritaniens comme étrangers.

 

"Je n’ai pas été invité et je n’ai pas reçu d’invitation", a-t-il déclaré jeudi matin, précisant qu’il n’avait pas boycotté l’ouverture de la 1re édition du Festival des villes anciennes qui se déroule actuellement à Chinguitti. "Cela m’aurait intéressé sur le plan de la culture parce que je suis un homme de culture", a-t-il ajouté. D’ailleurs, dans le document sur le Festival des villes anciennes, il est rappelé que "la Mauritanie puise sa force et son authenticité dans les diversités culturelles".

 

A cette absence du leader de l’Alliance pour la Justice et la Démocratie/Mouvement pour la Rénovation (AJD/MR), il faut noter également celle de l’opposition au Festival des villes anciennes piloté par le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports.

 

Babacar Baye Ndiaye, depuis Chinguitti, pour Cridem

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Théâtre-Humour-Comédie
commenter cet article

commentaires