Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 17:11

          AMAL DRIA1
"Un jour, en me rendant quelque part (…), j’ai aperçu quelqu’un sous un arbre avec sa petite marmite, ses morceaux de pains secs. Il était accroupi, portant des habits déchirés". Qui n’est pas témoin comme Amal Dria de cette scène quelque part au centre-ville de Nouakchott ? Quand l’artiste s’émeut, son inspiration enfle. "Je me suis demandé comment je peux apporter mon aide à ce monsieur. Après, je me suis dit qu’il n’y avait pas que lui qui était dans une telle situation. Il y a pire : les enfants de la rue", explique-t-elle.

 

Et s’il y’a une chose à laquelle l’artiste plasticienne Amal Dria croit dur comme fer, c’est que ce sont bien les idées qui font bouger l’humanité. C’est dans cette perspective qu’il faut placer son exposition qui aura lieu le 15 mars prochain au Centre Culturel Marocain de Nouakchott. Cette exposition est montée pour venir en aide aux enfants de la rue, une manière pour cette artiste de témoigner son engagement en leur faveur.

 

Depuis, plus de six mois, elle travaille déjà sur cette exposition. A cet effet, il sera procédé, le 15 mars, à la vente aux enchères de ses tableaux. Et une partie des fonds générés seront versés à l’Orphelinat de Marième Diallo. Elle espère ainsi, à travers la vente aux enchères de ses tableaux, une première du genre dans le domaine des Arts plastiques, créer un mouvement de solidarité en faveur des enfants déshérités.

 

Toutefois, elle ne s’est pas empêchée de nourrir des appréhensions. "Une exposition, c’est toujours de l’aventure. Rien ne garantit que toutes les toiles (au nombre de 21) seront toutes vendues. Même si, j’ai dix ouguiyas, le jour de l’exposition, je les partagerai", a-t-elle déclaré. "Cette exposition est un point de départ pour aider ces associations qui s’occupent des enfants. Les enfants d’aujourd’hui, ce sont les hommes de demain. C’est eux aussi qui feront l’avenir du pays", explique-t-elle.

 

Et pour Amal Dria, ce n’est pas parce que la modernité nous a ôtés le sens de l’entraide et du partage qu’on devrait omettre de penser à tous ces enfants abandonnés sans éducation et sans protection qui vivent sous l’étranglement de la souffrance. "On doit ouvrir un peu les yeux et penser à eux puisqu’ils font partie de la société", plaide-t-elle pour leur éviter de sombrer dans la délinquance et la violence. Et ce qui l’intéresse, en organisant cette exposition, loin de toute recherche de profit, c’est de leur venir en aide.

 

Un tel geste foncièrement humain ne manquera pas d’apporter du réconfort dans le cœur des enfants de l’Orphelinat de Marième Diallo situé à la Médina R. Portant les enfants dans son cœur, Amal Dria n’a pas hésité pour exposer pour le compte de ces enfants. Alors, qu’attendez-vous, vous aussi, pour venir acheter un tableau ?

 

Babacar Baye NDIAYE

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye - dans Peinture-Exposition-Photographie
commenter cet article

commentaires