Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 19:24

amam_2532.JPGC’est à Ousmane Gangué que l’AMAM (Association Multiculturelle pour un Avenir Meilleur) a fait appel pour terminer en beauté, ce samedi 21 septembre, au Village de la Biodiversité, la deuxième édition des Journées d’échanges et d’intégration culturelle. Comme l’année dernière, la soirée de clôture de la deuxième édition des Journées d’échanges et d’intégration culturelle a mis en avant les traditions, les chants et les danses.

Lors d’une allocution, la présidente de l’AMAM, Oumou Kane, a notamment insisté sur les liens qui unissent les peuples du monde notamment africains et arabes. "Nous retiendrons de ces trois journées constructives, que  le rapprochement, les échanges et l’intégration des cultures et des peuples africains et arabes, la promotion d’une symbiose et d’une intégration culturelle au sein de l’Afrique noire et entre celle-ci et le monde arabo-musulman sont des acquis que nous devons consolider et maintenir jalousement", soulignera Oumou Kane.

Quelques minutes, plus tard, sur la scène, les pays présents tels que le Sénégal, le Nigéria, la Palestine, le Mali, la Syrie, le Niger, l’Egypte, la Côte d’Ivoire, le Soudan ou encore la Mauritanie vont convoquer le répertoire de leur patrimoine culturel et traditionnel à travers la danse et le chant. Chaque pays apporte sa patte à ces Journées d’échanges et d’intégration culturelle.

"Il y’a des pays dont je ne connaissais pas la culture et les traditions. Ces journées d’échanges et d’intégration culturelle m’ont permis de les découvrir", témoigne jovialement Mohamed Siman de la délégation nigériane.

La deuxième édition des Journées d’échanges et d’intégration culturelle s’est achevée sur une belle note de musique acoustique d’Ousmane Gangué pour "célébrer nos cultures et nos valeurs". "Je remercie tout le monde notamment nos partenaires qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cet évènement. Je crois que les mauritaniens ont compris pourquoi je courrais dans tous les sens", conclut Oumou Kane, l’air satisfait, avant que ne retentisse la voix d’Ousmane Gangué.

Babacar Baye Ndiaye

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye - dans Evenements-Concerts
commenter cet article

commentaires