Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 20:02

SHAHID-copie-1.JPGLe tapis rouge a été déroulé à 12 génies mauritaniens de la photographie. D’abord, le 26 mai, à l’école Diam Ly de Sebkha, puis, le 27, à l’école Talha de Teyarette.

 

Ces 12 seigneurs de la photographie ont pour nom Amadaou Abdou Salam Barro, Alioune Ould Hassane, Abdoulaye Kane, Tabara Ly, Aichétou Sokhna, Betty Faye, Mettou Mint Abderrahmane, Aminétou Coulibaly, Fatimétou Mint Hennoune, Fatimétou Mint Ely, Souedatte Ould Ahmed et Sid’Ahmed Amarchine. Les uns viennent de l’école Diam Ly et les autres de l’école Talha. Ils ont entre 12 et 15 ans. Grâce à la "Voix de la Photo" qui est un projet initié par Sophia Shadid (jeune fille en tee-shirt rouge), élève de l’école Américaine Internationale à Nouakchott, ils ont donné libre court à leur imagination, après des séances de formation d’un mois sur l’utilisation de l’appareil photo. 

 

Résultat, des milliers de photos seront prises. Tri après tri, seules 36 ont été choisies, illustrant tout leur génie. Les photos sont prises avec une telle précision et ingéniosité que l’on croirait qu’elles ont été faites par des professionnels.

 

Ce projet a pu être accompli grâce à la contribution généreuse de l’Ong Nedwa qui l’a financé avec la participation de la Maison des Cinéastes, des écoles Diam Ly et Talha. Après ce coup d’essai bien réussi, les initiateurs du projet envisagent de créer un site uniquement destiné à la sauvegarde de ce fonds d’archives inestimables et de toucher, l’année prochaine, d’autres écoles. "On est en train de réfléchir sur comment rendre ce projet national. Mais, tout dépendra des partenaires que nous allons solliciter", a expliqué Abderrahmane Ahmed Salem, directeur de la Maison des Cinéastes.

 

La philosophie de ce projet qui vise à rapprocher les élèves était de faire parler les jeunes et les moins jeunes à travers la photo. Dans les 36 photos qui ont été sélectionnées, on y voit immortaliser les rues de leur quartier, les voisins, le travail des teinturières, la détérioration de la nature, une mosquée, l’insalubrité…Des images souvent insolites qui tentent de reconstituer la vie dans toute sa diversité.

 

Au-delà de son caractère pédagogique, le projet "Voix de la Photo" a réussi à rappocher ces jeunes mauritaniens, clefs de voûte pour construire l’unité nationale tant mise à l’épreuve. Et, pour Djibril Hamé Ly, directeur de l’Ecole Diam Ly, "ce projet fait déjà naître l’espoir, cultive l’esprit de fraternité chez les élèves, jette les bases d’une Mauritanie diversifiée et multiculrelle". "La photographie, la danse, la musique, les arts plastiques, le cinéma sont des éléments extrêmement importants auxquels nous devons croire et que nous devons encourager", a-t-il ajouté.

 

Babacar Baye Ndiaye dit leducdejoal

soyawatt1-2408.JPGsoyawatt1-2409.JPGsoyawatt1-2410.JPGsoyawatt1-2411.JPGsoyawatt1-2412.JPGsoyawatt1-2413.JPGsoyawatt1-2414.JPGsoyawatt1-2415.JPGsoyawatt1 2416-copie-1soyawatt1-2417.JPGsoyawatt1-2418.JPGsoyawatt1-2407.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Peinture-Exposition-Photographie
commenter cet article

commentaires