Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 23:07

Le rappeur Monza accuse l’opérateur téléphonique Chinguittel d’avoir utilisé dans ses affiches publicitaires son image sans son autorisation. Il estime que Chinguittel a profité de sa célébrité pour gagner de l’argent.

 

Il a donc décidé de déposer une plainte contre l’opérateur téléphonique Chinguittel pour usurpation d’image. Le fait que cette société ait affiché son image un peu partout à Nouakchott voire à l’intérieur du pays sans son consentement express constitue, selon Monza, une violation du droit à l’image de sa personne.

 

Le jeune artiste révèle qu’il a déjà saisi, à ce propos, son avocat qui veille à ses intérêts. "Le droit à l’image ne peut pas être violé dans un pays qui se dit démocratique", a expliqué Monza. "Cette attitude de la société Chinguittel à utiliser l’image d’un artiste reconnu dans le pays sans se soucier de son approbation doit servir de sonnette d’alarme au ministère de la culture, de la jeunesse et des sports et de retentissement aux cris d’alarme des artistes pour que leurs droits soient respectés", a poursuivi le jeune artiste.

 

En Mauritanie, la protection du droit à l’image en particulier et la propriété intellectuelle de manière générale pose problème car il n’y a pas d’organisation créée, à cet effet, pour les promouvoir.

 

"Le droit à l’image ne doit pas être violé et le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports doit en garantir la pérennité", a souligné Monza.

 

L’initiateur d’Assalamalekoum Hip Hop Festival qui aura lieu au courant du mois de mai prochain est en train de préparer la sortie de son deuxième album solo intitulé "Le grand JE" qu’il envisage d’enregistrer avec des musiciens de divers pays ainsi que la réalisation d’un moyen métrage musical sur la paix intitulé "PAES".

 

Babacar Baye NDIAYE

             MONZA

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ducdejoal - dans Musique
commenter cet article

commentaires