Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 00:11

Walfadjiri.JPGLe groupe "Walfadjri" de Nouakchott vient de publier son premier album. Un album international. Longtemps attendu, l’album de "Walfadjri" est finalement sorti, à la fin du mois de janvier 2009. Cet album est composé de neuf nouveaux morceaux. "Séhil" ("Kharit" en Wolof, "Sahab" en Hassanya ou "Amitié" en français…) est son titre.

 

Cet album est un hommage à Allah Le Tout Puissant, à son prophète Mohamed (PSL) et aux différentes familles des membres du groupe. La duplication et la masteurisation ont été entièrement réalisées en France. Les prises de son, elles, ont été faites en Mauritanie. En ce qui concerne la jaquette, elle a été faite au Sénégal. Cet album est couvert par la Société des Auteurs, Compositeurs et des Editeurs de Musique (SACEM) qui est établie dans l’Hexagone. C’est dans ce pays aussi que les ventes ont été, en premier lieu, lancées. Pour le moment, le public mauritanien devra prendre son mal en patience, faute de maisons commerciales.

 

Certes, sortir un album n’est pas le meilleur baromètre pour jauger un artiste ou un groupe. "Walfadjri", avec cet album international, se propulse à jamais et à coup sûr. Depuis sa création en 1995, ce groupe n’a cessé de se faire remarquer. Des surprises, ce groupe nous en réserve à gogo.

 

Au mois d’avril, un concert est prévu (la date n’a pas encore été arrêtée) pour lancer le début de la promotion de leur album, Séhil, en Mauritanie. Ce méga concert sera organisé au Centre Culturel Français Antoine Saint-Exupéry de Nouakchott. En tout cas, ça promet ! Puisque ce groupe est composé d’éternels bosseurs qui croient en ce qu’ils font. C’est eux qui assurent les VSD dans certains lieux de distraction de Nouakchott.

 

"Séhil", intitulé du premier album de "Walfadjri", est un titre assez évocateur. La voix est assurée par Seydou Sow. Le titre de l’album, choisi par lui-même, n’est pas fortuit. D’une part, c’est un hommage qu’il rend aux musiciens de "Walfadjri" avec qui il a cheminé depuis son adolescence. D’autre part, c’est pour démystifier certaines relations amicales qui ont souvent tendance à se fonder sur l’hypocrisie ou sur l’intérêt. C’est pour Seydou Sow, de rappeler les gens, dans un monde où on commence à perdre certaines valeurs morales, à plus d’humanité et d’humilité, des valeurs qui semblent disparaître de nos mentalités.

 

Entre autres titres qu’on retrouve dans l’album, on peut citer : "Souko", "Africa", "Débo", "Fouta", "Poulagou", "Leydame"…Mis à part "Africa", chacune des chansons du nouvel album de "Walfadjri" est un chant d’honneur adressé à tous ceux qui ont participé à l’évolution de la société mauritanienne.

 

Dans "Leydame", Seydou Sow en appelle à tous les mauritaniens, de quelque communauté qu’il soit, de s’unir. Ce morceau est chanté dans toutes les langues nationales : Wolof, Soninké, Hassanya et Poular. Cette chanson est aussi un clin d’œil à la jeunesse mauritanienne de croire davantage en elle et surtout de ne pas être obnubilée par le mirage occidental.

 

"Poulagou" est une jolie façon de célébrer la gloire de ceux qui n’ont cessé de défendre la culture africaine parmi eux Amadou Hampaté Bâ dont Seydou Sow est admiratif !

 

Plus engagé, le morceau "Africa" est un coup de gueule. Dans cette chanson, l’artiste rêve d’un espace Schengen à l’africaine. Seydou Sow se joigne à tous ceux qui demandent qu’on ouvre les frontières entre les pays africains. L’album "Séhil" est une production de "Walfadjri". Il a été possible grâce à Cheikhou Bâ, Papa Diop, Papis Diarra, Sidi Sy, sans oublier le chef d’orchestre, par ailleurs l’âme du groupe, Papis Koné. Ils sont ensemble depuis leur adolescence. Leur complicité n’est pas donc surprenante.

 

"Walfadjri" prépare des tournées à l’intérieur du pays. Dans cet album, chacun pourra se retrouver puisqu’on y joue de la World Music. Une chose : Seydou Sow, le lead vocal de "Walfadjri" a déploré l’absence d’une maison chargée de protéger les droits d’auteurs des musiciens mauritaniens. Le piratage est bien-là ! D’où la raison du retard du début des ventes de leur album en Mauritanie.

 

Babacar Baye Ndiaye

Partager cet article

Repost 0
Published by ducdejoal - dans Chroniques Albums
commenter cet article

commentaires