Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 00:41

rajel 001Lorsque le conteur Yahya Ould Rajel raconte, le temps s’arrête. Les yeux cessent de cligner. Le silence règne sur la terre. Lundi soir, pour les élèves du Lycée Les Méharées de Nouakchott sous escorte de leurs parents, il a offert, au Centre Culturel Marocain de Nouakchott, un spectacle de contes.

 

Dans ses contes, Yahya Ould Rajel explore tous les aspects de la vie. Ce soir-là, il était accompagné, sur la scène, de huit jeunes filles qui avaient participé, dans la matinée, à un atelier destiné à l’apprentissage des techniques du conte certainement pour faire d’elles dee futures conteuses puisque dans ce chapitre-là, la Mauritanie est mal servie.

 

De l’assemblée des animaux à la Traversée du fleuve en passant par la Montagne des vieux et les Trois sourds sans oublier les Quatre inséparables et le Partage du lion, les contes de Yahya Ould Rajel ont quelque chose de croustillant qu’ils donnent envie d’être croqués. Résultat, la salle de spectacles du Centre Culturel Marocain était trop petite pour contenir le beau public.  

 

A l’arrivée, les parents, émerveillés, n’ont pu retenir leur extase. "Je me suis bien amusé. J’ai bien rigolé. C’était très relaxant. J’ai voyagé pendant quelques minutes", commente l’un d’entre eux, venu avec son fils, Moktar, 12 ans. "On n’a pas senti le temps passer. Il n’y a rien de mieux que d’écouter des histoires qui parlent de nous, de la vie", dit un autre parent.

 

Babacar Baye Ndiaye

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article

commentaires