Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 19:28

rajel 001Le conteur mauritanien Yahya Ould Rajel a participé, à Cotonou, au Bénin, du 5 au 12 mai dernier, à la troisième édition du Festival International du Conte et de la Parole (FICOP) qui a réuni une dizaine de conteurs venus de la France, du Togo, du Tchad, du Bénin, des Etats-Unis d’Amérique. Le FICOP a laissé de bonnes impressions à Yahya Ould Rajel qui a grandement représenté son pays.

"J’étais très content de rencontrer des conteurs francophones et d’échanger avec eux en matière de culture traditionnelle, de poésie. Ce fut l’occasion pour moi de parler de mon pays et de ses potentialités culturelles et touristiques", a confié Yahya Ould Rajel, de retour à Nouakchott.

Lors de ce festival, il a également présenté des contes de sagesse comme celui de Deyloul, des contes d’animaux dans des écoles à Cotonou, Porte Novo, Lokossa, dans des salles de Théâtre et à la Librairie Biffalo.

A Lokossa, au centre du pays, Yahya Ould Rajel et les autres conteurs francophones ont été reçus par le maire de cette ville. "J’étais très émerveillé par le degré de civisme des populations béninoises, leur ouverture d’esprit et le niveau de développement dans le domaine des infrastructures", affirme Yahya Ould Rajel, le conteur du désert, séduit. 

Ce voyage fut enrichissant pour Yahya Ould Rajel. Il est revenu du Bénin plein d’idées et de perspectives. A ce propos, il envisage d’organiser, comme au Bénin, un Festival de conte et de la Parole en Mauritanie au courant de l’année 2013.

Côté actualité, Yahya Ould Rajel participera, en début de juin,  à un stage de conte à Avignon en France offert  par l'association "Ishaq Ould Ragel France-Mauritanie pour la solidarité". Il profitera de ce séjour dans l’Hexagone pour raconter des contes dans les écoles de certaines villes jumelées avec la Mauritanie avec l’appui de l'ONG "Jardins de l'Espoir" basée à Nantes.

Babacar Baye Ndiaye

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article

commentaires