Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 13:59

PHOTO-D-ACCUEIL.JPGNouakchott, parc OMVS. C’est là que s’est déroulée, ce 3 juin, la finale de la 1e édition du Concours Assalamalekoum Découverte initié par Zaza Production et placé sous le haut patronage de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN). Il est 20h. L’endroit est pris d’assaut par des gorgées de jeunes qui ne respirent que par le rap.

 

Moins de 300 personnes venues des quatre coins de Nouakchott s’entassent dans l’enchanteur parc OMVS construit par la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN). L’affiche de la finale de la soirée est un cocktail irrésistible. Dans la foule, Ahmed Hamza, le président de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN), très engagée dans la promotion de la musique urbaine. Devant les barrières de sécurité, les membres du jury : Abderrahmane Ahmed Salem, Yéro Amel Ndiaye, Baba Sangaré, Ibrahima Guissé, Ali Ndaw et Abdou NAS.

 

A quelques mètres devant eux, sur la scène, défile d’abord Ziza qui écoute leurs analyses, leurs avis, leurs suggestions, leurs commentaires, leurs questions et leurs critiques sur sa prestation. "Je voulais vraiment vous dire que vous êtes un grand artiste. À aucun moment, vous n’avez pas lâché le public. Il y’a eu un vrai équilibre entre vous, le public et l’orchestre qui vous accompagne. Vraiment bravo", affirme Abderrahmane Ahmed Salem.

 

Ensuite, c’est au tour de Tily Men de tremper dans la chaudière du jury. "Entre la prestation d’aujourd’hui et les autres, il y’a une grande différence. Cette fois-ci, vous ne vous êtes pas donné à fonds", analyse Abdou NAS. "Ce soir, je suis un peu content. Vous êtes perdus ce soir. Ce n’est pas la fin du monde. Vous êtes sur le chemin. Vous venez de très loin. Il faut travailler l’harmonie entre vous, la relation entre vous et votre public", ajoute Abderrahmane Ahmed Salem.

 

Puis, passe Crazy Problème. "Je suis peu satisfait de votre prestation. Vous avez été en-deçà de mon attente. Vous aviez oublié que vous jouez avec un orchestre qui a englouti votre voix. C’est à peine qu’on l’entendait. Un artiste doit être convainquant et produire de l’effet", commente Abdou NAS. "Je ne suis pas déçu par rapport à votre prestation. Je trouve que vous avez été à la hauteur. Vous avez une bonne présence sur la scène", juge Ali Ndaw.

 

Maxi Révolution clôt les prestations. "Je suis très fier de vous. Vous êtes sur la bonne voie", assure Baba Sangaré. Il est presque minuit. Tout le monde retient son souffle. Les cœurs battent. On croise les doigts. On se tient les mains. Les regards sont crispés. Le public, quant à lui, vocifère et exulte. Puis, Mister X se charge d’annoncer le nom de l’heureux gagnant de la finale de la 1e édition du Concours Assalamalekoum Découverte 2011. "Ziza", proclame Mister X.

 

Le public acclame Ziza qui s’incline pour prier. C’est l’émotion totale. On l’embrasse. On le congratule. La remise du trophée est accompagnée par des cris de joie et des applaudissements de la part du public. "Je suis très heureux d’avoir remporté ce trophée. Tily Men, Crazy Problème et Maxi Révolution n’ont pas démérité", déclare Ziza désormais dans les annales du rap mauritanien ainsi que ses pas de danse acrobatique qui a éméché le public.

 

Avec ce trophée, Ziza trace une ligne sur son parcours qui promet d’être époustouflant. Il règne désormais en maître incontesté et vénéré sur le rap mauritanien. Ce fut très serré, très discuté jusqu’au bout des épreuves, des prestations. Maxi Révolution (2e), Crazy Problème (3e), et Tily Men (4e) ont été tranchants jusqu’à la fin. Finalement, le mérite reviendra à Ziza qui a ravi la vedette à ses concurrents.

 

Le jury du Concours Assalamalekoum Découverte a justifié son choix sur Ziza pour sa présence scénique, sa capacité musicale, l’harmonie qu’il dégage sur la scène, sa maturité, son rythme, sa particularité musicale et son énergie. Le natif de la ville de Mbout gagne ainsi un enregistrement gratuit de 12 titres au studio Zaza Production, une réalisation gratuite d’un vidéo-clip de Vidéo Pro Pub Laser, un concert lors du Festival Assalamalekoum 2011 et une participation au Festival Festa 2H à Dakar au Sénégal.

 

Babacar Baye Ndiaye dit leducdejoal

soyawatt1-2534.JPGsoyawatt1-2547.JPGsoyawatt1-2587.JPGsoyawatt1-2596.JPGsoyawatt1-2599.JPGsoyawatt1-2620.JPGsoyawatt1-2649.JPGsoyawatt1-2654.JPGsoyawatt1-2657.JPGsoyawatt1-2527.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans RapRim
commenter cet article

commentaires