Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 19:47

sonin_0191.jpgLe Conservatoire International de Musique et des Arts de Nouakchott (CIMAN) a proposé jeudi soir une rétrospective des traditions de la communauté Soninké.

Financé par l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Nouakchott, le projet culturel et artistique "A la rencontre de nos traditions" a pour crédo de "mettre en valeur les rites et coutumes traditionnels propres à chacune des composantes de la société mauritanienne", explique Abdoul Hamady Sarr dit Babi, directeur du Conservatoire International de Musique et des Arts de Nouakchott (CIMAN).

Le premier numéro d’"A la rencontre de nos traditions" a ainsi permis de découvrir l’ensemble des rituels de mariage et de la circoncision. Il a aussi permis de restituer des siècles d’histoire. Ce numéro a été clos par un défilé de tenues traditionnelles chez les Soninkés cousues dans divers styles et dans différentes couleurs.

"C’est une soirée impressionnante qui a permis aux observateurs de connaître une culture qui est riche notamment la manière d’organiser le mariage chez la communauté Soninké. C’est un atout pour la Mauritanie d’avoir cette richesse culturelle diversifiée pour l’union des deux parties de l’Afrique ( Afrique du Nord et Afrique Subsaharienne", s’est enthousiasmé Mohamed Fouad Barrada, Conseiller du Président de la CUN chargé de la Coopération.

Le 12 prochain, le deuxième numéro d’"A la rencontre de nos traditions" sera consacré à celle de la Communauté Maure.

Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 18:48

Tahra-Mint-Hembara.JPGVingt trois ans après sa sortie en avril 1989, à Paris, Yamen Yamen, l’unique et seul album de Tahra Mint Hembara, s’écoute toujours avec beaucoup de délectation, de questionnement et d’étonnement. Yamen Yamen, le premier album international de la musique mauritanienne, c’est l’album qui a lancé Tahra Mint Hembara.

A l’époque, jeune femme affriolante, pleine de grâce et de volupté, la sorcière de l’ardine n’était à peine âgée que de 28 ans. Dans ses nombreuses photos de cette époque, on la voit poser, silhouette longiligne, avec Alpha Blondy, Mory Kanté, Touré Kounda, Baba Maal, Boncana Maiga…Des instants inédits qui laissent deviner aisément une carrière musicale bien remplie de gaieté, de succès, de belles rencontres.

Dans cet album, on y retrouve la touche très particulière de l’ingénieur de son du titre "Ne me quitte pas" de Jacques Brel, le très célèbre violoniste de jazz français Didier Lockwood, le groupe de Jazz-rock fusion québécois UZEB, Jean-Philippe Rykiel, David Bowie.

Le succès se dessine. Tahra Mint Hembara est dans l’air du temps. Le Monde, Le Nouvel Observateur, Elle, Libération lui consacrent des pages. Dans la foulée, les animateurs de télévision et de radio comme Frédérick Mittérand, Jacques Chancel et José Arthur s’arrachent aussi Tahra Mint Hembara, cette "mauresse avec un magnifique voile qui manie la langue de Molière et pleine d’humour". Sur sa route aussi, Tahra Mint Hembara rencontrera Jack Lang, l’académicien français Alain Decaux, Jean Louis Borloo…

La promotion de cet album de 8 titres, produit par Starforce de la Maison de disque française Pathé et distribué par EMI, coïncide avec les évènements de 1989 entre le Sénégal et la Mauritanie. A cette époque, elle avait comme attaché de presse, Jean Pierre Corréra, un sénégalais d’origine.

Elle se trouvait en Côte d’Ivoire pour la promotion de son album. "En Afrique, nous avons des situations plus urgentes à régler comme les maladies, l’analphabétisation, la pauvreté, l’avancée du désert. En conséquence, nous devons nous entraider que de nous entretuer ou vivre en autarcie par rapport aux uns et aux autres", déclare-t-elle en substance sur les ondes de Radio France Internationale (RFI).

Ses appels à la cessation des violences et de l’honneur lui vaudront des critiques acerbes et une stigmatisation déchirante de la part de sa propre communauté. "On me téléphonait de partout. On m’insultait. On ne m’a pas fait de cadeau", dit-elle. Elle est déclaré "traitresse de la Nation", parce qu’elle "préfère le Sénégal à la Mauritanie", qu’elle se batte pour les Négro-Mauritaniens.

Ces attaques sur sa personne n’arrêteront pas sa détermination ni son ascension sur le toit de la World Music. Excommuniée par les siens, Tahra Mint Hembara se consolera avec sa musique, la réussite de son album qui a été vendu en Europe, aux Etats-Unis d’Amérique, en Chine, au Japon. "Cet album continue à me nourrir", souligne Tahra Mint Hembara.

Son élan sera brusquement arrêté par une opération chirurgicale, faite à Paris, dans la clinique de la Muette, dans le XVIe arrondissement parisien, où Carla Bruni-Sarkozy a accouché d'une fille. "Personne ne donnait chère de ma peau. J’y suis restée pendant 4 mois. Mais, moi, je suis battante", se souvient Tahra Mint Hembara. Cette parenthèse a éclairé la lanterne de sa vie. Et, une vingtaine d’années plus tard, elle est toujours là, à nous faire plaisir, grâce à son moral d’acier. Aujourd’hui, cette farouche défenderesse de l’Ardine s’est décidée à revenir en force sur la scène musicale avec la sortie de son deuxième album que l’on attend avec beaucoup d’impatience.

Babacar Baye NDIAYE

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 17:32

1-copie-1.JPGJeudi 31 mai, au cours d'un point de presse, à l’Hôtel Halima, l’artiste mauritanienne, Tahra Mint Hembara, et celle du Sénégal, Coumba Gawlo Seck, en tournée en Mauritanie, ont demandé à la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et à la Communauté Internationale à se mobiliser "pour que le Mali retrouve sa stabilité".

"Je suis fermement opposée à ce qui passe actuellement au Mali. Cette répartition du Mali est extrêmement dangereuse pour le continent Africain. Personne ne doit se sentir tranquille", a déclaré Tahra Mint Hembara.

"Je suis profondément attristée par tout ce qui se passe là-bas. Je pense que le Mali est une et indivisible. Ce qui se passe là-bas est catastrophique pour un pays qui était avancé en termes de développement, d’infrastructures. C’est un pays qui a très vite progressé. Aujourd’hui, ce qui s’y passe a régressé le Mali de plusieurs années en arrière. C’est très dommage", a renchéri Coumba Gawlo Seck.

Toutes deux ont demandé à la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et à la Communauté Internationale à se mobiliser "pour que le Mali retrouve sa stabilité".

Lors de ce point de presse qui a duré presqu’une heure, Coumba Gawlo Seck a aussi évoqué la question de l’insécurité alimentaire qui frappe le Sahel. "A l’issue des deux évènements, le gala et le concert, les bénéfices vont être restitués au PNUD afin d’aider les personnes qui sont victimes de ce problème d’insécurité alimentaire", a affirmé la chanteuse sénégalaise.

Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 17:30

Les artistes Thiédel Mbaye et Saidou Nourou Gaye vont se produire le jeudi 7 juin à l’ancienne maison des jeunes de Nouakchott pour le compte de l’Association pour le Développement en Mauritanie (Fedde Halaybe), a-t-on appris auprès de la Commission de Développement Economique et Social (CDES) de cette Ong.

Les fonds récoltés lors de cette soirée serviront au financement d’un projet de construction d’un Hôpital départemental à Boghé. "Les populations de la moughataa de Boghé vivent dans des conditions de santé très difficiles, dans des zones sources de maladies endémiques comme le paludisme, la diarrhée, la bilharziose…", a expliqué Ngaidé Abderrahmane Hamath.

Il ajoute : "La moughataa de Boghé ne dispose qu’un seul centre médical et quelques postes de santé, avec un personnel insuffisant. Les patients des différentes localités de cette moughataa se dirigent tous vers ce centre. Beaucoup de patients ne pouvant être pris en charge sont simplement évacués en urgence vers Kaédi ou Aleg. Le plus souvent, certains de ses patients décèdent en cours de route. L’absence de certains services comme la chirurgie, la gynécologie…justifie la nécessité d’ériger le centre médical de Boghé en Hôpital ou de construire un tout nouveau Hôpital départemental".

Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 01:34

Un grand concert de musique destiné à la récolte de fonds aura lieu ce jeudi 31 mai dans la soirée à l’ancienne maison des jeunes de Nouakchott, a-t-on appris auprès de l’Association d’Aide aux Personnes Handicapées de Mauritanie.

Son président, Pathé Diba, a expliqué qu’il réunira des artistes sénégalais comme Simon (rappeur). Du côté de la Mauritanie, a-t-il ajouté, on aura entre autres Thiédel Mbaye, Saidou Nourou Gaye, Ousmane Gangué, Noura Mint Seymali, Sidi Bailel Thiam.

Les fonds collectés lors de ce concert "serviront à la construction d’un local comprenant le siège de  l’Association d’Aide aux Personnes Handicapées de Mauritanie, un réfectoire, plusieurs salles de classes dont deux aménagées et destinées aux enfants handicapés’, a expliqué Pathé Diba.

Cet évènement est placé sous le haut patronage du Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz qui a déjà offert gratuitement en octobre à la suite d’une audienceun terrain à l’Association d’Aide aux Personnes Handicapées de Mauritanie.

Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 20:41

La grande diva de la musique mauritanienne Loubaba Mint Meydah a dévoilé mercredi matin qu’elle va sortir dans les jours à venir un clip dédié au président sénégalais M. Macky Sall, élu le 26 mars 2012 à la tête du Sénégal face à Abdoulaye Wade.

Côté arrangement, on retrouvera son incontournable mari, Imad Eddine. Pour les chœurs, Loubaba Mint Meydah y fait appel à ses deux filles, Bousseyra et Vatoum, qui commencent à faire des apparitions sur la scène musicale.

"L’écriture de la chanson est achevée. Il ne reste plus que le tournage", explique Loubaba Mint Meydah. A l’arrivée, le clip sera adressé à l’ambassadeur du Sénégal à Nouakchott qui le remettra à Macky Sall. Une manière pour Loubaba Mint Meydah de magnifier les relations séculaires qui existent entre le peuple sénégalais et mauritanien.

Les relations entre Loubaba Mint Meydah et Macky Sall datent de 2005. A l’époque, Macky Sall, en déplacement à Nouakchott sur invitation du Premier ministre mauritanien, était le Premier ministre du Sénégal. Lors d’une cérémonie de réception, ils feront connaissance.

Tout partira de là-bas. D’ailleurs, Loubaba Mint Meydah sera personnellement invitée par Macky Sall, à Fatick, où il était le maire avant d’être élu Président de la République du Sénégal.

"Marième Faye, la femme de Macky Sall, qui m’a très bien reçu m’avait offert publiquement, alors que je chantais, une bague en or", se souvient encore Loubaba Mint Meydah. "Macky Sall est un homme extraordinaire et généreux. Il m’a tout donné", ajoute l’artiste qui n’a pas manqué de féliciter Youssou Ndour dans ses nouvelles charges de Ministre de la Culture et du Tourisme du Sénégal.

Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 19:28

rajel 001Le conteur mauritanien Yahya Ould Rajel a participé, à Cotonou, au Bénin, du 5 au 12 mai dernier, à la troisième édition du Festival International du Conte et de la Parole (FICOP) qui a réuni une dizaine de conteurs venus de la France, du Togo, du Tchad, du Bénin, des Etats-Unis d’Amérique. Le FICOP a laissé de bonnes impressions à Yahya Ould Rajel qui a grandement représenté son pays.

"J’étais très content de rencontrer des conteurs francophones et d’échanger avec eux en matière de culture traditionnelle, de poésie. Ce fut l’occasion pour moi de parler de mon pays et de ses potentialités culturelles et touristiques", a confié Yahya Ould Rajel, de retour à Nouakchott.

Lors de ce festival, il a également présenté des contes de sagesse comme celui de Deyloul, des contes d’animaux dans des écoles à Cotonou, Porte Novo, Lokossa, dans des salles de Théâtre et à la Librairie Biffalo.

A Lokossa, au centre du pays, Yahya Ould Rajel et les autres conteurs francophones ont été reçus par le maire de cette ville. "J’étais très émerveillé par le degré de civisme des populations béninoises, leur ouverture d’esprit et le niveau de développement dans le domaine des infrastructures", affirme Yahya Ould Rajel, le conteur du désert, séduit. 

Ce voyage fut enrichissant pour Yahya Ould Rajel. Il est revenu du Bénin plein d’idées et de perspectives. A ce propos, il envisage d’organiser, comme au Bénin, un Festival de conte et de la Parole en Mauritanie au courant de l’année 2013.

Côté actualité, Yahya Ould Rajel participera, en début de juin,  à un stage de conte à Avignon en France offert  par l'association "Ishaq Ould Ragel France-Mauritanie pour la solidarité". Il profitera de ce séjour dans l’Hexagone pour raconter des contes dans les écoles de certaines villes jumelées avec la Mauritanie avec l’appui de l'ONG "Jardins de l'Espoir" basée à Nantes.

Babacar Baye Ndiaye

 

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 19:21

malouma[1]Malouma Mint Meydah a réuni mardi soir, à Nouakchott, au siège de la fondation qui porte son nom, des artistes du Brakna, Tagant, les deux Hodh, Trarza autour d’un décor sobre et en présence d’hommes politiques, de la culture, de diplomates... Assises au sol, les artistes Lala Tnekmich, Fati Mint Eleye  annonceront les couleurs de la soirée.

A côtés d’elles, Sedoum Ould Dendenni, Lekboyede Ahmed Zeydane prendront la relève plus tard. Leurs voix s’élèvent, se mêlent à celles de Ghadi Ould Ngehey et Djillit Mint Ngdhey. Leurs prestations sont accueillies par des applaudissements et des cris d’enthousiasme entrainé par l’effet de la musique évanescente.

Ces artistes venus du Trarza, du Tagant, des deux Hodhs et du Brakna seront succès pat Toumani Diallo, Cissokho Ousmane, Yuba Guissé et Fall Ibrahima pour compléter le tableau des prestations de la 3e Nuit des rencontres culturelles de la Fondation Malouma.

Les deux premières soirées ont déjà vu défiler des artistes étrangers de renom comme Mike Del Ferro et Steve Shehan, la grande diva de la poésie Batta Mint Barra. 

"Tous les modes seront passés en revue au cours de plusieurs soirées pour aboutir à l’édition d’un manuel dans le souci de préserver, pérenniser et vulgariser nos traditions", a dit Malouma Mint Meydah.

Lors de ces rencontres culturelles de la Fondation Malouma dédiées aux modes de la musique mauritanienne, Malouma Mint Meydah a revisité autour de la musique moderne et traditionnelle jouée sur le mode Kar sa mythique chanson "Tab’Leyat".

L’occasion a été saisie par Malouma Mint Meydah pour distribuer des cartes de membre de sa fondation. Une partie des fonds générés par les abonnements sera consacrée à l’aide aux personnes nécessiteuses de dialyse, a expliqué Malouma Mint Meydah.

Le reliquat sera destiné au soutien à la fondation pour toutes ses activités culturelles liées à ses objectifs à savoir la promotion et la sauvegarde de la culture et de la musique mauritanienne, a ajouté celle que l’on surnomme la "diva rebelle du désert".

Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 07:01

OUSMANE GANGUEDeux ans et demi après avoir célébré les 12 ans de son groupe, Le Koodé Pinal, Ousmane Gangué revient ce vendredi devant son public pour fêter leur deuxième anniversaire, à Nouakchott. Pour ce retour très attendu, Ousmane Gangué a choisi Mauricom où un plateau sera aménagé pour la circonstance. L’artiste fera face à Dj Paco (animateur à la Radio Mauritanie) et Kebs Thiam (animatrice à la TFM, qui appartient à Youssou Ndour, Ministre sénégalais de la Culture et du Tourisme).

Il s’agira certes de retrouver son public, mais ce sera pour Ousmane Gangué l’occasion "de marquer son retour définitif" sur la scène musicale mauritanienne qu’il avait quitté pour raison de séjour en France. "C’est bien de voyager pour développer le sens de l’ouverture. Mais, c’est bien également de savoir revenir pour participer à la marche de son peuple, de sa nation, de son pays", explique-t-il.

Cet anniversaire permettra aussi à Ousmane Gangué d’annoncer la création de son "Mouvement Citoyen pour la Jeunesse Mauritanienne" destiné à promouvoir le sens de la responsabilité, de l’action et du développement chez les jeunes mauritaniens.

Pas de répit donc pour Ousmane Gangué. Il compte à cet effet tenir périodiquement "La Nuit des fans" pour, dit-il, élever le mur de sympathie, de fidélité et d’estime qui existe entre lui et ses nombreux fans.

Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 04:55

Le conseil des ministres a procédé ce jeudi à la nomination de la directrice générale de l’Institut Mauritanien de la Recherche Scientifique, sur proposition de la Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports Cissé Mint Cheikh Ould Boide, selon le communiqué du conseil.

Enseignante de formation, Mme Bnetta Bamba El Khaless a servi au Ministère Délégué auprès du Ministère auprès du Ministre d'Etat à l'Education Nationale chargé de l'Enseignement Fondamental.

Taleb Ahmed Jiddou Ould Cheikh Ould El Ghoth, précédemment Conseiller Technique chargé de l'Enseignement Fondamental, a été nommé au Cabinet de la Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports Cissé Mint Cheikh Ould Boide.

Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article