Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 17:01

Mansour Kébé, le plus mauritanien des artistes-peintres sénégalais, présente pour la première à Nouakchott son travail inspiré de son séjour à Tokyo et Abiko au Japon entre octobre et novembre 2011.

Cette exposition intitulée "Rencontre…Lumière et transparence", ouverte mercredi, à l’après-midi, au Musée National de Nouakchott, est conçue pour remonter les pentes des réminiscences, mettre en relief le dialogue des cultures, l’interculturalité qui sont des thématiques si chers à Mansour Kébé.

Celui-ci utilise, cette fois-ci, dans son exposition, des peintures pour rappeler "l’équilibre qui doit exister entre le spirituel et le temporel", montrer que "tout est diversifié mais en réalité tout est uni dans la vie".

Mansour Kébé est revenu de son voyage plein d’impressions. "Tout est rituel et sanctifié au Japon", confie-t-il. Résultat, on retrouve des objects exotiques comme le bambou avec lequel il s’est servi pour monter ses installations –l’autre facette de son exposition-  où se figent une théière, une natte, une jarre, une calebasse.

Cette exposition est un "symbole des relations qui existent entre la Mauritanie et le Japon", a analysé le directeur de l’Office National des Musées, Kane Hadya Mamadou.

De son côté, l’ambassadeur du Japon en Mauritanie M. Azuma s’est émerveillé "des similitudes entre la culture mauritanienne et la culture japonaise qu’a su trouver Mansour Kébé notamment dans la culture du thé  qui est très importante pour la vie des deux sociétés bien que la distance soit longue". "Malgré la différence dans la préparation du thé, il a pu découvrir le point commun : c’est l’hospitalité", a-t-il ajouté.

Cette exposition, qui se poursuit jusqu’au 5 mars, vaut bien le détour au Musée National de Nouakchott.

Babacar Baye Ndiaye

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Peinture-Exposition-Photographie
commenter cet article

commentaires