Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 16:02

Abda-Mc-et-Roi-Hems.JPG"Toute la force que l’on a, tout ce que l’on écrit, tout ce que l’on vit vient de notre esprit. L’esprit est une force. Nous, on travaille avec l’esprit. On a créé ce groupe pour montrer qu’il y’a une force en nous". C’est ainsi que naquit Force Tranquille en 2005, œuvre de deux complices : Hamé Alpha Boye et Abderrahmane Sow.

 

Le premier dit Roi Hems a d’abord officié à "Souffrance du Micro". En 2001, il quitte le collectif originaire de Rosso devenu trop petit pour lui pour crier à cor et à cri tout ce qu’il a dans le cœur. Quant au second appelé Abda MC, la musique rap s’est révélée en lui alors qu’il était dans le milieu du scoutisme à Dagana, une ville située au nord du Sénégal, après Richard-Toll. C’est là-bas où il a appris à chanter en intégrant "Dental Men" avant de créer, à son tour, de retour au pays natal, en 2000, son propre groupe de rap, F.I.A.M. (Fagaru Indi Ada Maam), qui prône le retour aux sources et la préservation des valeurs ancestrales.

 

Puis, le destin déroulant parfaitement le fil de son décret fait croiser leurs chemins à Nouadhibou en 2005. Le courant passe très vite. La complicité s’installe aussitôt. Les petits dieux veulent incarner les chapeaux de roue du mouvement hip hop national. De là, ils montent avec des sénégalais, porté par un nuage de rêve, un collectif du nom de "Kalama Hip Hop". Puis, la même année, suite à l’effondrement de ce groupe dû au départ de leurs amis sénégalais rentrés chez eux, ils décident de porter aux fonds baptismaux "Force Tranquille". Depuis, Roi Hems et Abda MC se sont liés comme deux larrons en foie et jurés fidélité.

 

Abda McCes passionnés de musique se brûlent aujourd’hui de plaisir en revendiquant leur place sur le toit de l’universalité avec une dose d’agacerie et de prétention. "On ne représente plus la Mauritanie. Maintenant, on a une autre vision du rap. Nos textes et nos lyrics ne se basent plus sur la Mauritanie", vous diront-ils. Et, ils semblent trouver leurs repères dans ce labyrinthe. "Si, on parle de l’unité nationale, on restera uniquement en Mauritanie. Mais, si, on parle de l’unité africaine, on dépasse les barrières", illustrent-ils.

 

Au-delà de leurs rêves, Roi Hems et Abda MC ont décidé d’emprunter les traces de leurs aînés musiciens africains qui ont toujours défendu la cause et l’unité africaines. Pas d’illusions, Force Tranquille veut entrer dans le grand concert national voire international. Et, ne vous y méprenez pas, ces deux-là veulent appliquer une pommade révolutionnaire sur la conscience des mauritaniens.

 

Aujourd’hui, Force Tranquille a amorcé un nouveau virage. A l’aube de ses 6 ans d’existence, à l’aune de leurs 7 ans de compagnonnage parsemé de voyages à travers toute la Mauritanie, Roi Hems et Abda MC se préparent à la sortie de leur premier album, Kalden Gonga (qu’on se dise la vérité), carrément hybride, qui met en ligne de mire leur perception de la musique, la variété de leurs influences et la richesse de leur patrimoine.

 

"Il y’aura du slam, de l’acoustique pour retourner chez nous, du folk", confie Abda MC. "Il faut partir avec le monde. C’est vrai que nous avons été influencés par le rap américain. Mais, nous aussi, nous avons une culture à faire vivre", complète Roi Hems.

 

Roi HemsPuisque les featuring sont dans l’air du temps, on retrouvera dans cet album Habobé Bassal, Noura Mint Seymali, My Flow et Sonémarémou  de "Souffrance du Micro". Force Tranquille a voulu que cet album soit diversifié et pluriel comme à l’image de la Mauritanie.

 

La musique de Force Tranquille qui fait partie de la nouvelle génération de groupes de rap mauritaniens se veut une musique qui invite au dialogue et à la tolérance entre les différentes communautés de la Mauritanie à travers des messages de véracité. "On est des mauritaniens, on doit l’accepter. On est tous des frères. On doit accepter nos différences et vivre dans l’harmonie", indique Roi Hems. "On veut que la Mauritanie change, poursuit-il avec force et conviction. On veut que l’Afrique change. Et, pour nous, il est temps que l’on fasse quelque chose". Tout un programme.

 

Babacar Baye Ndiaye pour Cridem

   

Abda McRoi Hems 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye dit - dans Portraits-Rencontres
commenter cet article

commentaires