Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 18:16

diango_case_7685_acc.jpgLa chanteuse sénégalaise Coumba Gawlo Seck n’a pas tardé à réagir après le décès de Diango ce vendredi 10 janvier à Nouakchott où il a été inhumé le même jour.

"C’est avec une grande tristesse que j’ai apprise le rappel à Dieu de mon ami et frère DIANGO. Mon «soupirant » dans le clip « Kouy Fegg » s’en est allé. Sa présence scénique, son talent et tout son art ont été salués dans le clip qui a participé à le faire connaitre au Sénégal. Ce talentueux danseur doublé d’un humaniste hors pair n’a pu résister à la volonté divine, suite à une courte maladie",  a déclaré Coumba Gawlo dans un témoignage transmis à Cridem.

"Ce cœur tendre restera à jamais gravé dans nos mémoires. Au Sénégal, comme partout à travers le monde, des témoignages forts me replongent dans la plénitude de son spectacle, comme lors de mon dernier anniversaire au Grand Théâtre. Un grand talent africain est parti. Prions pour que Dieu l’accueille dans son paradis éternel", a poursuivi l’auteure de l’album Yo Malé qui devient en 1998 devient disque d’or en Belgique et de platine en France.

C’est en juin 2012 que la chanteuse sénégalaise avait découvert Diango lors de la première étape de sa tournée africaine. Elle tombera sous le charme de ses danses inimitables. Depuis, elle ne s’en séparera plus, le présentant affectueusement comme étant son "mari". Débute ainsi une relation amicale entre les deux. Quelques mois plus tard, Coumba Gawlo Seck invite Diango à son anniversaire à Dakar. En 2013, Diango participe au clip "Kouy Feug" de l’artiste sénégalaise.

Par Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 18:09

ifm_nouakchott_logo.jpgDans le cadre de son soutien aux jeunes artistes et pour les accompagner à l’international, l’IFM organise du 25 au 27 février 2014 le Tremplin « Ecoute ! » pour les jeunes groupes mauritaniens de musiques traditionnelles ou actuelles (modernes).

Neuf groupes seront présentés pendant trois soirées face au public et à un jury de professionnels. Le lauréat bénéficiera d’une formation (scénographie, fiche technique, enregistrement, management et communication) au Boultek (L’Boulevard) à CASABLANCA.

Les étapes pour gagner ce Tremplin :

1ère étape : Présentez votre enregistrement ! – Date limite le 10 février 2014

Comment ? Déposez un CD ou une clé avec 3 morceaux en mp3 avant le lundi 10 février à l’IFM (bureau culturel, Kévin JAGLIN)

Conditions : moins de 35 ans et résidant en Mauritanie

9 groupes seront sélectionnés, résultat le 16 février à l’IFM et sur le site web et le facebook de l’IFM

2ème étape : Montez sur scène ! – du 25 au 27 février 2014 à 19h30

Les groupes retenus présenteront un concert de 15 minutes chacun devant votre public et un jury de professionnels qui jugera les groupes en fonction de quatre critères : musicalité, rythme, présence scénique et coup de cœur du jury.

Le Lauréat sera annoncé à l’issu du concert du 27 février.

3ème étape : Compilation numérique et récompense du lauréat

Une compilation numérique reprenant un morceau de chaque groupe sera créée puis diffusée sur le site de l’IFM à partir du 5 mars.

Candidature jusqu’au 10 février 2014

Tremplin les 25, 26 et 27 février à 19h30 à l’IFM

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 19:15

salif_keita-s51.jpgCeux qui rêvaient de voir Salif Keita à Nouakchott vont devoir encore prendre leur mal en patience. Les deux concerts de la méga star malienne Salif Keita, prévues ces 20 et 21 septembre, à MauriCenter et au Stade Olympique de Nouakchott dans le cadre des deuxièmes journées de l’Association Mauritanienne pour un Avenir Meilleur (AMAM), ont été reportés sine die, ont annoncé mercredi 18 septembre les organisateurs de cet évènement.

"Salif Keita était prêt à venir mais nous avons demandé à surseoir à sa venue car les conditions ne sont pas réunies pour l’accueillir à Nouakchott. Salif Keita a fait toutes les concessions nécessaires qui étaient à notre portée. Nos partenaires n’ont pas réagi à temps. Nous aimerions voir Salif Keita à Nouakchott chanter pour la paix en Afrique et notamment au Mali", a expliqué Oumou Kane, présidente de l’Association Mauritanienne pour un Avenir Meilleur (AMAM).

Après cette annonce, AMAM s’est voulue rassurante à propos de la programmation de la deuxième édition des Journées  d’échanges et d’intégration culturelle qui se dérouleront, à Nouakchott, du 19 au 21 septembre prochain. "Le programme reste inchangé", a précisé Oumou Kane.

Dix-sept pays africains et arabes sont invités aux deuxièmes Journées de l’Association Mauritanienne pour un Avenir Meilleur (AMAM) qui s’ouvrent ce jeudi matin, à 10h, au Village de la Biodiversité, par une cérémonie officielle.

Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 15:39

mairezouerate_0046---Copie.JPGLe maire de Zouérate, Yacoub Salem Vall, a invité mardi les pouvoirs publics "à valoriser le Medh" qui est "une culture très ancrée en Mauritanie" par la création d’un festival national qui va réunir toutes les communautés du pays et qui sera sanctionné par la récompense d’un Grand prix.

"Les chants du prophète Mouhamed (PSL), qu’on appelle Medh, c’est une culture très ancrée en Mauritanie. Toutes nos communautés chantent le prophète Mouhamed (PSL)", a déclaré Yacoub Salem Vall qui rappelle que "nous sommes très attachés à cette culture qui peut être un bon rempart contre les gens qui sont contre l’Islam, un bouclier pour protéger le prophète Mouhamed (PSL). Le Medh nous rappelle l’au-delà, que nous sommes tous des mortels".

Le maire de Zouérate estime que cette "culture aussi importante que celle-là et sur laquelle on ne diverge pas car il s’agit de chants sur le prophète Mohamed (PSL)" a besoin d’être "valorisée notamment au niveau du sommet de l’Etat".

En 2012, la ville de Zouérate avait organisé un festival de Medh qui avait réuni des troupes issues de toutes les communautés du pays. Elle vient également de produire la Troupe du Medih Ennebewi de Zouerate qui va sortir au mois de septembre son premier album composé de 11 titres et enregistré au studio Zaza Productions.

Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 12:40

accueil_8472.JPGNgaari Laaw/Sénégal et le Centre international de musique et des arts de Nouakchott (CIMAN) ont organisé du 12 au 13 mars au Centre Africain des Conférences (CAC), à Nouakchott, deux sessions de formation en droits d’auteur et droits voisins.

Dix huit personnes, notamment les finalistes du Concours de chansons sur l’eau et l’environnement, participaient à ces sessions de sensibilisation et d’information sur les droits d’auteur et droits voisins, animées par le sénégalais Daniel Gomez, expert en droits d’auteur et droits voisins.

La formation s’est tenue dans un contexte de préparation de la mise en place d’un organisme de gestion des droits des auteurs, des compositeurs, des interprètes et en perspective de la promulgation de la loi sur les droits d’auteur et droits voisins en Mauritanie.

"Les artistes n’arrivent pas à vivre de leur art. Par exemple, un musicien, lorsqu’il joue, il partage ce qu’il a avec ses amis. Puis, il peut rester des mois sans rejouer alors qu’il a des charges auxquelles il doit faire face comme la location, la famille, etc. S’il n’a pas de quoi, il ne survivra pas. Mais, les droits d’auteur lui assurent cette survie. L’artiste bénéficie de ses droits d’auteur jusqu’à sa mort et cent dix ans après sa mort, il continuera toujours à en bénéficier", explique Babi Sarr, fondateur de Dental Orchestra.

L’Etat mauritanien, par le biais du ministère de la culture, semble montrer "une grande volonté" de mettre en place cet organisme de gestion collectif des droits des auteurs.

Suivez l'actualité culturelle, politique, sociale en Mauritanie en temps réel avec Rimart Culture sur Twitter et Facebook !

Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 16:30

collecte-riz-copie-1.jpgLes fans de Waly Seck, Mokobé et Philippe Monteiro vont prendre encore leur mal en patience. DJ Paco, membre de l’Association Mauritanie Culture Tours, a expliqué dimanche que pour des "problèmes financiers", la troisième édition du concert humanitaire dont l’entrée est à 1kg de riz a été annulée.

"Wally Seck a demandé 800.000 FCFA en plus de trois billets d’avion. Mokobé et Philippe Monteiro ont demandé à ce que l’on prenne en charge leurs billets d’avion et leur hébergement", a déclaré DJ Paco. "Cela va nous coûter beaucoup d’argent que nous n’avons pas. Nous ne faisons que de l’action humanitaire. L’année dernière, c’était très difficile. La prise en charge des artistes invités nous avait coûté trop chère", a-t-il dit.

L’Association Mauritanie Culture Tours  va se contenter des fonds récoltés lors de la soirée "La Mauritanie à Paris" parrainée par Ahmed Ould Hamza, président de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN), qui avait lui-même assisté à l’évènement. "C’est cet argent qui va servir à acheter du riz que l’on va distribuer", a soutenu DJ Paco.

La distribution du riz aura lieu ce vendredi 8 mars dans les quartiers périphériques de Nouakchott notamment à Tarhil et Netec. Il est prévu d’y distribuer entre 2 et 3 tonnes. "Si, on peut avoir plus, c’est encore mieux", a estimé DJ Paco qui a lancé un appel au Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports et à celui du commerce pour soutenir leur initiative.

Suivez l'actualité culturelle, politique, sociale en Mauritanie en temps réel avec Rimart Culture sur Twitter et Facebook !

Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 21:17

Ennemy-Fenande.JPGLe rappeur Lô Alioune Boubacar dit Ennemy Fénandé est le gagnant de la première édition du Concours de chansons sur l’eau et l’environnement qui s’est déroulé jeudi soir au Village de la Biodiversité, à Nouakchott.

Ennemy Fénandé empoche ainsi 350.000 F CFA et sa chanson qui lui a valu le triomphe fera l’objet d’une production d’un vidéo-clip.

A 32 ans, Ennemy Fénandé a participé à la cinquième édition du Festival Assalamalekoum et à la première édition du Festival Wélooti de Bababé. Il compte également, à son actif, de nombreuses collaborations, avec notamment Force Trankil, My Flow, en plus d’une collaboration au titre Rap yo diokkou qui regroupe toutes les grandes voix du rap mauritanien.

Ennemy Fénandé a dédié ce sacre à la rappeuse Fatim Diallo, décédée le 9 janvier 2013, à Nouakchott.

Suivez l'actualité culturelle, politique, sociale en Mauritanie en temps réel avec Rimart Culture sur Twitter et Facebook !

Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 23:52

Mamane.jpgLa cinquième édition du Festival "La Nuit du rire" verra la participation de l’humoriste français d’origine nigérienne, Mamane, chroniqueur de la république très très démocratique du Gondwana, sur Radio France Internationale (RFI) sur invitation de l'IFM. L’annonce en a été faite lundi par Daouda Kane, initiateur du Festival "La Nuit du rire".

Mamane s’est fait connaître à travers son spectacle "Mamane malmène les mots", où il parle de la vision du monde d'un jeune Africain citoyen du monde pour fustiger les injustices. Il est l’auteur de cinq courts-métrages de la campagne de prévention du sida du ministère français de la santé, Moussa à Paris, visibles sur TV5 et les chaînes de télévision africaines, avant d’intégrer en 2006 le Jamel Comedy Club.

Mamane a participé également aux émissions de Laurent Ruquier : On a tout essayé sur France 2 et On va s'gêner sur Europe 1. Il a travaillé pour la radio Africa n° 1 sur laquelle il présentait Le Journal de Mamane chaque matin, une revue satirique de l'actualité.

Le Festival "La Nuit du rire" se déroulera à l’Institut Français de Mauritanie (IFM), Village de la Biodiversité, Espace Culturel Diadié Tabara Camara et au Musée National, du 27 au 31 mars à Nouakchott. On annonce également la présence de l’humoriste sénégalais Per Bu Khar. "On est toujours en négociation", a affirmé Daouda Kane.

Suivez l'actualité culturelle, politique, sociale en Mauritanie en temps réel avec Rimart Culture sur Twitter et Facebook !

Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 16:02

jury.JPGLe jury du Concours de chansons sur l’eau et l’environnement a tranché. C’est ce mardi 22 janvier que la liste définitive des noms des 12 finalistes du concours a été annoncée. Et des surprises, il y’en a eu, avec l’élimination de grands noms de la musique mauritanienne à l’image de Saidou Nourou Gaye, Ziza, Hamath Ka, Moussa Sarr, Toumany Diallo

La catégorie hip hop s’est taillée cinq places avec El Féky Mohamed Athié, Moudo Alassane Diagne, Saidou Mamadou Konté, Cheibani Moustapha Bouvreir et Ennemy Fénandé.

Dans la catégorie musique traditionnelle, on trouve Aicha Mint Abba, Sidi Bailel Thiam et Yéro Ngouda Ndiaye.

Mohamedoune Ag Ambery, Halfel Diop, Fama Mbaye et Mohamed Ould Séyid disputeront également la finale prévue ce 24 janvier au Village de la Biodiversité.

Selon l’article 7 du règlement intérieur du Concours, les cinq (05) candidats retenus, par ordre de mérite, recevront des prix allant de Trois Cent Cinquante mille (350.000 FCFA) à Cent Cinquante mille (150.000 FCFA).

Les cinq (05) meilleures chansons feront l’objet d’une compilation dont les recettes serviront à d’autres activités artistiques.

La chanson du premier lauréat fera l’objet d’une production de vidéo-clip.

Suivez l'actualité culturelle, politique, sociale en Mauritanie en temps réel avec Rimartculture sur Twitter et Facebook !

Site Officiel de Ngaari Laaw

Page Facebook de CIMAN

Babacar Baye Ndiaye

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 21:01

Cisse-Mint-Cheikh-Ould-Boida.JPGLa ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Cissé Mint Cheikh Ould Boida, a affirmé jeudi à l’après-midi que la ville de Tichiit, située dans le sud-est de la Mauritanie, était suffisamment dotée d’infrastructures pour accueillir la 3e édition du Festival des Villes Anciennes.

"Nous avons réhabilité cent maisons pour accueillir les festivaliers et la mosquée de la ville. Nous avons construit un complexe commercial, une station-service sans compter l’Hôtel de ville de Tichiit. Nous avons accru le réseau d’eau et d’électricité", a-t-elle souligné, lors d’une conférence de presse.

Cissé Mint Cheikh Ould Boida s’est refusé à tout commentaire sur le budget du Festival des villes anciennes. "Je vais dire à la fin du festival combien nous avons dépensé. A l’heure actuelle, l’Etat a donné 40 millions d’ouguiyas", a-t-elle insisté.

"Nous veillerons à ce que la gestion soit la plus rigoureuse et transparente possible", a-t-elle néanmoins affirmé.

Cissé Mint Cheikh Ould Boida a évoqué également les "impacts positifs" du Festival des villes anciennes notamment celui d’avoir réussi à faire connaitre la culture mauritanienne et sa diversité culturelle à travers le monde.

En outre, la ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports a réaffirmé la volonté de la Mauritanie de faire du Festival des villes anciennes, un évènement international "où toutes les villes classées patrimoine mondial de l’Unesco seront invitées".

La troisième édition du Festival des Villes Anciennes aura lieu du 24 au 30 janvier 2013.

Suivez l'actualité culturelle, politique, sociale en Mauritanie en temps réel avec Rimartculture sur Twitter et Facebook !

Babacar Baye Ndiaye pour Cridem

Repost 0
Published by Babacar Baye Ndiaye - dans Le Fil de l'Actu
commenter cet article